Wagner au Mali : la junte au pouvoir tacle sèchement le Niger


Wagner au Mali : la junte au pouvoir tacle sèchement le Niger

L’annonce de l’arrivée très prochaine de la société russe Wagner au Mali continue d’attiser la polémique. Et les réactions de désapprobation par rapport à cette venue de mercenaires russes ne cessent de s’enchainer. Celle du ministre des Affaires étrangères du Niger, Hassoumi Massoudou a poussé les autorités maliennes à procéder à une réponse du berger à la bergère.

A travers un communiqué, le gouvernement malien a ouvertement répondu à son voisin le Niger. L’occasion une nouvelle fois de clamer haut et fort la souveraineté de l’Etat malien et de mettre les points sur les « i ». Tout compte fait, la sortie du chef de la diplomatie nigérienne quant à la présence de Wagner au Mali n’a pas du tout été appréciée. Celle du président du Niger, Mohamed Bazoum, sur la transition au Mali, il y a quelques mois, l’est tout autant.

Des propos fermement condamnés et rejetés

Selon Bamako, cet écart de conduite de la part de son voisin, n’est pas une première. Alors elle ne saurait laisser passer. « Le gouvernement de la République du Mali condamne fermement et rejette ces propos inacceptables, inamicaux et condescendants de la part d’un responsable dont le pays a toujours entretenu d’excellentes relations avec le mali », pouvait-on lire dans le dit communiqué.

Par ailleurs, les autorités maliennes reprochent au Niger de s’être prononcé en lieu et place de la présidence en exercice de la Cédéao. Un titre que son voisin ne détient pas en réalité. En conséquence, ce serait donc une grave méprise à leur endroit.

Ainsi dit, en cas de différends ou d’éclaircissements ou autre, le Niger aurait pu user des canaux bilatéraux adéquats. Cela aurait permis d’aborder toutes les questions d’intérêt commun de la meilleure des façons.

A lire aussi: DÉSENGAGEMENT FRANÇAIS AU MALI, LE GROUPE WAGNER POURRAIT PRENDRE LE RELAIS

Wagner au Mali, des rumeurs

Quant au probable accord devant aboutir à la présence de la société russe Wagner au Mali, le gouvernement évoque des rumeurs taillées de toutes pièces. « Le gouvernement de la République du Mali, s’étonne et s’interroge sur des allégations basées uniquement sur des rumeurs et des articles de presses commandités », a fait comprendre Bamako.

Pour la junte au pouvoir, les allégations autour de Wagner au Mali, s’inscrivent dans une stratégie de dénigrement des autorités en place et du pays tout entier.

« Dans l’accomplissement pleine et totale de sa souveraineté et dans le souci de préserver son intégrité territoriale et le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des autres Etats, il ne permettra à aucun Etat de faire des choix à sa place et encore moins de décider quels partenaires il doit solliciter ou pas », a précisé le communiqué.

A lire aussi: POURPARLERS ENTRE LE MALI ET LE GROUPE WAGNER : LA FRANCE MENACE D’UN RETRAIT DE SES TROUPES

La Plume

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.