Soudan : La situation sécuritaire est préoccupante, estime Volker Turk


Soudan : La situation sécuritaire est préoccupante, estime Volker Turk

Hier, mercredi 16 novembre 2022, Volker Turk, le Haut-Commissaire des Nations unies pour les droits de l’homme, a achevé sa visite au Soudan. Ce fut l’occasion pour lui de faire le bilan de la situation que traverse le pays depuis un moment déjà. Les enjeux sécuritaires ont surtout été mis en avant.

Un an après, le coup d’État au Soudan, les militaires tentent par tous moyens de garder le pouvoir. Jusqu’à présent les militaires n’ont toujours pas réussi à nommer un Premier ministre. Ce qui naturellement continue d’impacter le pays qui a plongé dans la tourmente politique et économique, sans oublier la corruption.

Un moment critique selon Volker Turk

D’après l’émissaire de l’ONU, Volker Turk, la situation sécuritaire au Soudan est préoccupante. Pour preuve, plus de 200 000 Soudanais ont été déplacés par les conflits. Ce qui traduit aisément une certaine recrudescence des conflits armés. Aussi la mainmise des militaires sur le pays ne facilite pas non plus un retour rapide à la normale.

« Au Darfour, la société civile et les personnes déplacées par les conflits que nous avons rencontré ont souligné l’impunité rampante concernant les violations des droits humains, commis notamment par la milice des Forces de Soutien rapide. Notre équipe a documenté 11 attaques massives et meurtrières dans la région, qui ont fait au moins 1091 morts depuis janvier 2021. La réponse des autorités aux signes avant-coureurs de violence a été faible », a souligné Volker Turk.

Lire Aussi : LAPIDATION AU SOUDAN : CRIMINALISATION CROISSANTE DES FEMMES

La répression violente et constante des manifestations depuis le coup d’État du général Abdel Fattah al-Burhan, est aussi dénoncée. En somme plus de 119 manifestants ont été tués par les forces de l’ordre, 8000 blessés et de nombreux cas de viols. Notons que cette visite de quatre jours de Volker Turk, au Soudan est la troisième du genre d’un émissaire de l’ONU dans le pays en un an.

 

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.