La violence post-électorale en Guinée fait son retour dans les rues de Conakry


La violence post électorale en Guinée de retour

Une nouvelle vague de violence post électorale en Guinée de retour hier mercredi 21 octobre dans la capitale guinéenne. Les forces de police et les émeutiers se sont livrés à un farouche affrontement. Conséquences, de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels ont été constatés.

Outre cela, une dizaine de personnes voire plus ont également perdus la vie sous le coup des balles. Cette situation d’extrême tension intervient à la suite de la présidentielle du 18 octobre dernier. Depuis lors, les tensions entre les différentes parties ne cessent de s’accroitre. Certains se sont eux même déjà proclamés vainqueur du premier tour du scrutin. Une proclamation avant celle effectuée par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Nouvelle vague de violence post électorale en Guinée

Dans le quartier Wanidara, une banlieue de Conakry, et des quartiers favorables à l’opposition, les heurts ont été d’une intensité destructrice. Les forces de l’ordre ont été au coude à coude avec les jeunes de cette localité.

La triste parade s’est illustrée par des jets de pierres, des barricades par les jeunes déchainés suivi par la riposte via le jet des gaz lacrymogènes des policiers. Les édifices publics ainsi que le siège de la Croix Rouge guinéenne ont également connu la fureur de ces jeunes mécontents. Ils ont été entièrement saccagés.

Alors, les habitants pris au piège et apeurés n’avaient d’autre issue que de se terrer chez eux pour éviter le drame. D’autres villes du pays ont également subi l’influence de cette violence post électorale en Guinée. C’est le cas notamment de Coya et Dubreka en Basse-Côte.

Un appel au calme et à la sérénité

Le gouvernement face à cette situation accuse l’opposition de semer le trouble. Car son geste est destiné à créer le flou par rapport au scrutin de dimanche dernier. Il promet donc de procéder à une enquête sérieuse et de traduire les coupables devant les tribunaux.

Le président Alpha Condé, quant à lui, appelle les uns et les autres au calme et à la sérénité. « J’appelle chacun et tous au sens de la responsabilité et au patriotisme », avait déclaré le président sur son compte twitter. Car il espère qu’il soit possible après cette élection de construire ensemble la Guinée. Ceci, quels que soient les résultats.

Il a, par ailleurs, exhorté les populations à protéger le pays. « Je le rappelle encore, la Guinée est au-dessus de tout le monde. Protégeons-la ! », avait-il insisté. Ces violence post électorale en Guinée ternissent l’image du pays.

Lire aussi : Guinée/Présidentielle 2020 : Condé devant Diallo selon les premiers résultats proclamés par la CENI

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *