Pour la transition ivoirienne Guillaume Soro se dit prêt à poursuivre le processus


Pour la transition ivoirienne Guillaume Soro se dit prêt à poursuivre le processus

Pour la transition ivoirienne Guillaume Soro se dit prêt à poursuivre le processus. En effet, mercredi, l’ex-chef rebelle Guillaume Soro a annoncé prendre le relais des actions menées par l’opposition. Il s’agit principalement de la mise en place du gouvernement de transition. L’information a été donnée via un discours diffusé sur les réseaux sociaux.

Au lendemain du scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire, l’opposition avait annoncé la création d’un gouvernement de transition. Car elle ne reconnaît pas les résultats des élections du 31 octobre dernier. De plus, elle constate la fin du mandat du président Alassane Ouattara. Mais la formation de ce gouvernement parallèle a été en partie paralysée par la mise en résidence surveillée de plusieurs leaders de l’opposition. Parmi ces hauts responsables figure Henri Konan Bédié, Affi N’guessan. Le premier a été désigné, lundi, comme président du « Conseil national de transition ».

La transition ivoirienne, une continuité de l’œuvre entamée

Alors que plusieurs responsables de l’opposition sont actuellement en résidence surveillée, Guillaume Soro a décidé de jouer sa partition. Ceci malgré le fait qu’il soit en exil à Paris. Il compte bien apporter sa contribution en mettant en place de la transition ivoirienne.

« Je décide, en toute responsabilité, de m’inscrire dans la continuité de l’œuvre entamée en contribuant à la mise en place effective des organes de la transition », a déclaré l’ancien allié d’Alassane Ouattara.

Il dénonce, par ailleurs, la traque exercée contre les principaux dirigeants du Conseil national de transition. Guillaume Soro exhorte donc les forces de défense et de sécurité à agir pour préserver la paix et la concorde. Il espère ainsi que la constitution ivoirienne puisse retrouver ses lettres de noblesse.

Pour la transition ivoirienne Guillaume Soro se dit prêt à poursuivre le processus (2)

Une logique de coup d’Etat de la transition ivoirienne selon l’éxecutif

En vertu d’une transition ivoirienne pacifique l’ex-chef rebelle a lancé un appel à l’armée. « Je demande à vous soldats, sous-officiers, officiers supérieurs et officiers généraux de notre armée, de vous regarder dans le miroir de votre âme et de votre conscience et d’agir pour stopper les tueries », a indiqué Guillaume Soro. Pour le gouvernement, ces propos sont inquiétants et ne doivent pas être pris à la légère.

« Les propos de Guillaume Soro sont d’une extrême gravité. Guillaume Soro s’inscrit dans une logique de sédition. Guillaume Soro est dans une logique de coup d’État, depuis d’ailleurs plusieurs années », a clamé Mamadou Touré, porte-parole adjoint du gouvernement.

Pour ce dernier, au regard de son discours, Guillaume Soro n’a pas renoncé à ses ambitions de déstabilisation. Alors il s’étonne que ces propos aient pu se tenir sur le territoire français. « Nous espérons que les autorités françaises réagiront », a réclamé le porte-parole.

Lire aussi : CÔTE D’IVOIRE : CRÉATION DU CNT, LE RHDP ACCUSE LES OPPOSANTS D’ATTEINTE À LA SURETÉ DE L’ETAT

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.