Sénégal : Ousmane Sonko convoqué devant le doyen des juges d’instruction


Sénégal : Ousmane Sonko convoqué devant le doyen des juges d’instruction

Ce jeudi 3 novembre, Ousmane Sonko, l’opposant et maire de Ziguinchor est en audition au tribunal. Une démarche en réponse à la convocation du doyen des juges d’instruction. Ceci dit, après plusieurs mois au ralenti, suite au décès du juge d’instruction en avril 2021, la lumière va être de nouveau faite sur cette affaire de viol.

Pour rappel, le 3 février 2021, l’opposant Sonko avait été accusé de viols répétés par Adji Sarr, une jeune employée d’un salon de massage. L’affaire a rapidement embrasé tout le pays et provoqué un drame. Les violences ont fait plus de 13 morts, 590 blessés et de nombreux dégâts matériels. Le leader du Pastef quant à lui dénonce un complot politique contre sa personne dans le but de mettre fin à sa carrière politique.

Sonko désireux de se faire entendre

Depuis le début de cette affaire, plusieurs personnes clés ont déjà été entendues. Il s’agit entre autres de propriétaire du salon de massage et la victime Adji Sarr. Par contre pour Sonko, c’est la toute première fois de se faire entendre véritablement sur cette affaire. Un besoin qui selon l’opposant Sonko Ousmane, se faisait assez pressant pour prouver au plus vite son innocence

« J’irai répondre et je reviendrai tranquillement chez moi passé la nuit. Et c’est pourquoi je demande à tout le monde, solennellement, de rester tranquillement chez soi ou de vaquer tranquillement à ses occupations », a rassuré Sonko la veille de sa convocation.

Lire Aussi : SÉNÉGAL: L’ARRESTATION D’OUSMANE SONKO FAIT GRIMPER LA VIOLENCE

Un important dispositif de sécurité déployé

Pour éviter tout débordement, ou un probable trouble à l’ordre public lors de cette audition, des mesures fortes et préventives ont été prises par les autorités. En effet, le tribunal a été placé sous haute surveillance. Il en est de même pour les alentours avec un déploiement des blindes de la gendarmerie.

Le domicile d’Ousmane Sonko, dans le quartier Cité Keur Gorgui, de même que d’autres endroits stratégiques sont également quadrillés. Selon un de ses proches, l’opposant est à l’intérieur du tribunal depuis la mi-journée.

Par ailleurs, dans cette bataille, il bénéficie du soutien inconditionnel d’une grande partie de la population de même que de la part des leaders de la coalition d’opposition Yewwi Askan Wi. « Nous allons accompagner le président Ousmane Sonko comme nous l’avons toujours fait dans cette épreuve », a déclaré l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall.

 

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.