Présidentielle ivoirienne : les candidats ont l’onction de la CEI pour aller à la quête des voix


Présidentielle ivoirienne : les candidats ont l’onction de la CEI pour aller à la quête des voix

L’élection  presidentielle ivoirienne bat son plein. En Côte d’Ivoire, la campagne devant conduire les candidats en course au fauteuil présidentielle est enfin ouverte. L’annonce a été faite ce jeudi 15 octobre 2020 par la Commission Electorale Indépendante (CEI). Les candidats peuvent à présent aller à la conquête de leurs électorats.

Sont en lice pour cette présidentielle ivoirienne du 31 octobre, quatre candidats. Ceux-ci ont été les seuls à avoir reçu leur quitus de la part du conseil constitutionnel. Il s’agit entre autres du président sortant Alassane Ouattara du RHDP. Il est challengé par son rival de toujours Henri Konan Bédié du PDCI. A cette élection, de nouvelles têtes se sont invitées. C’est le cas notamment de Pascal Affi N’Guessan du FPI et du candidat indépendant Kouadio Konan Bertin dit KKB.

Presidentielle ivoirienne, l’opération séduction lancée

Depuis ce jeudi matin, les concurrents au trône présidentiel ont commencé officiellement par faire valoir leurs programmes aux populations. C’est-à-dire, convaincre ces derniers sur leurs ambitieux projets pour la nation. Une démarche visant à les séduire pour obtenir le précieux trésor que représentent leurs voix au cours du scrutin.

A cet effet, le président de la CEI, Ibrahim Coulibaly-Kuibert, a convié les différents candidats à se conformer au strict respect du code électoral. Afin que la campagne puisse se dérouler sans heurts. Un code de conduite irréprochable doit également caractériser les actions des partis. Aussi, les électeurs doivent être éduqués au vote afin d’effectuer un vote utile.

Pour l’heure, seuls Alassane Ouattara et Kouadio Konan Bertin ont dévoilé leurs programmes de campagne. Les deux candidats ont fait état des premiers détails concernant leurs programmes respectifs. Divo est la ville qui accueillera le lancement de la campagne de KKB, le samedi 17 octobre. Le candidat du RHDP sera lui à Bouaké pour démarrer sa campagne le 16 octobre.

Presidentielle ivoirienne, contexte politique encore tendu

Outre ces deux candidats sus évoqués, les deux restants notamment Pascal Affi N’Guessan et Henri Konan Bédié sont encore dans l’incertitude à cette presidentielle ivoirienne. Ils vacillent entre participation et boycott du scrutin présidentiel. Ceci en raison de leur engagement à mettre en œuvre leur mot d’ordre de désobéissance civile. D’ailleurs, ils ont appelé la population à boycotter cette élection présidentielle.

Soulignons que la désobéissance civile a été lancée le 20 septembre par Henri Konan Bédié en guise de contestation farouche au troisième mandat d’Alassane Ouattara. Elle avait aussi pour but de lui faire renoncer sa participation à cette élection présidentielle. Mais, la démarche est restée jusque-là infructueuse.

Aussi, le leader du FPI a par voie de presse indiqué aux commissaires de son parti et à ses partisans de ne pas effectuer le retrait de leurs cartes d’électeurs. L’opération du retrait des cartes d’électeurs a débuté ce 14 octobre. Cette décision d’abstention et cet appel au boycott confirme sans doute la non-participation effective du candidat du FPI au scrutin du 31 octobre.

La campagne, quant à elle, se poursuit jusqu’au 29 octobre prochain, soit quarante-huit heures avant le scrutin.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *