Présidentielle au Centrafrique, Touadéra réélu avec 53,92% des voix


Présidentielle au Centrafrique, Touadéra réélu avec 53,92% des voix

Lundi, le président sortant Faustin-Archange Touadéra a été proclamé vainqueur du premier tour de la présidentielle au Centrafrique ce 27 décembre dernier. Il est donc réélu pour un second mandat à la tête du pays. Toutefois, sa victoire est contestée par bon nombre d’opposants.

Les élections présidentielles et législatives en Centrafrique se sont déroulées dans un contexte particulièrement tendu. C’est-à-dire que le scrutin a été émaillé par des perturbations dans plusieurs villes du pays. Cette insécurité dans une partie du pays, a été provoquée par une nouvelle coalition de rebelles à quelques jours des échéances électorales. L’ancien président François Bozizé est accusé par les autorités centrafricaines d’en être l’instigateur, car sa candidature pour la présidentielle avait été rejetée par la Cour constitutionnelle.

Une large victoire de Touadera lors de la présidentielle au Centrafrique

Selon les résultats provisoires globaux de l’ANE, le président sortant Faustin-Archange Touadéra est nettement arrivé en tête de ce scrutin présidentiel. Il a totalisé, dès le premier tour, 53,92% des voix. Ce qui lui a donc permis de se positionner loin devant Anicet-Georges Dologuélé qui a lui obtenu 21,01% des suffrages. Martin Ziguele, quant à lui, a pris la troisième place avec à 7,46% des voix.

Pour l’heure dans le camp des vainqueurs, les esprits sont à la fête pour célébrer la brillante victoire de leur candidat lors de la présidentielle en Centrafrique. « Aujourd’hui, le peuple centrafricain a compris qu’il ne fallait pas changer une équipe qui gagne », a laissé entendre Simplice Mathieu Sarandji, directeur national de campagne de Faustin-Archange Touadéra.

Présidentielle au Centrafrique, Touadéra réélu avec 53,92% des voix (2)

Des fraudes massives déplorées durant la présidentielle au Centrafrique

Pour l’opposition, les résultats annoncés par l’ANE, ne sont pas du tout fiables. Ils estiment que le scrutin a été parsemé de fraudes massives ont eu mieu pendant cette présidentielle au Centrafrique. De plus, de nombreux centrafricains n’ont pas pu se rendre aux urnes. Par conséquent, il y a là, un véritable manque de transparence. Alors ils contestent fortement les résultats et entendent déposer des recours auprès de la Cour constitutionnelle.

« II y a un certain nombre d’incohérences grossières sur le fait que le calcul dépasse les 100% de voix. Et puis on annonce un taux de participation de 76,31% alors que le véritable taux de participation est de 37,40% », a déclaré Anicet Georges Dologuélé. « Donc vous voyez que nos amis de l’ANE n’avaient vraiment pas leurs esprits tellement on leur a mis la pression pour trouver un chiffre pour que Touadéra soit réélu au premier tour », avait-il rajouté.

Lire aussi : CENTRAFRIQUE : LE KWA NA KWA DE FRANÇOIS BOZIZÉ CRIE « PERSÉCUTION »

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.