Niger: l’opposant Hama Amadou a été déféré à la prison de Filingué


l'opposant Hama Amadou

Après trois jours de garde à vue, l’opposant Hama Amadou a été déféré à  la prison de Filingué. Il est soupçonné d’être à l’origine des troubles ayant suivi la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle au Niger.

Pour rappel, l’opposant Hama Amadou était activement recherché par les autorités nigériennes. Son domicile a par ailleurs été encerclé par les forces de l’ordre durant des jours. Pour éviter d’accentuer les suspicions, il s’était présenté de son plein gré à la police en compagnie de ses deux avocats.

Une justice des vainqueurs contre l’opposant Hama Amadou

Les autorités nigériennes reprochent à  l’opposant Hama Amadou le fait d’avoir énoncé des propos à caractère raciste. Et cela avait pour incidence de dresser les citoyens les uns contre les autres. La complicité de l’opposant dans les manifestations et destructions de biens est aussi évoquée.

Pour ses avocats, le gouvernement serait en train d’incriminer inutilement leur client. Car l’opposant n’a jamais commenté les résultats provisoires des élections. Outre cela, il n’est pas juridiquement responsable du parti auquel il appartient. Par conséquent, il s’agirait d’une « justice des vainqueurs ».

Lire aussi : NIGER/PRÉSIDENTIELLE: HAMA AMADOU ENTENDU PAR LA POLICE JUDICIAIRE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.