Togo : 20.000 logements décents en lien avec le nouvel agenda urbain de l’ONU habitat au cœur du PND


logements decents au Togo

La nécessité des logements décents au Togo pour tous, c’est ce qu’a davantage révélé par la pandémie de la Covid-19, sévissant dans le monde entier. Alors pour répondre aux besoins des populations, des actions d’envergure sont prévues par le gouvernement togolais. Ainsi, 20.000 logements décents au Togo seront construits d’ici 2022, grâce au Plan National de Développement (PND).

L’information a été donnée par le ministre en charge de l’habitat dans son message à la nation. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’habitat ce lundi 5 octobre 2020. Pour rappel, cette journée est célébrée chaque premier lundi d’octobre. L’évènement est à sa 35ème édition et est axé sur le thème « logement pour tous, amélioration de l’environnement urbain ». Elle vise à inciter la communauté internationale à mener des réflexions sur l’état des villes.

Des actions fortes envisagées pour la construction de logements décents au Togo

D’après Me Koffi Tsolenyanu, ministre en charge de l’habitat, les individus vivant dans les bidonvilles s’élèvent à 1 milliard. Tandis qu’environ 10 millions de personnes sont sans abri. Le nombre d’individus vivant dans des logements inadaptés est susceptible de doubler et d’atteindre les 3 milliards d’ici 2030. Au Togo, cette flambée sera réduite grâce au PND.

« Dans le souci de donner une image de marque à notre pays en matière de logement le chef de l’Etat promet avec l’appui du secteur privé la construction d’au moins 20.000 logements », a souligné Me Tsolenyanu. Ces logements décents au Togo seront « répartis sur l’ensemble du territoire togolais à l’horizon 2022 », a-t-indiqué. Ledit projet emboite le pas aux projets de construction déjà réalisés dans la capitale. Il s’agit notamment de la cité Mokpokpo, de la cité des Anges, et autres.

A cette action gouvernementale s’ajoute la création du Fonds spécial de Développement de l’Habitat (FSDH). Aussi, l’adoption des lois réglementant les professions d’architectes, d’urbanistes, de géomètres, d’ingénieurs et des agents immobiliers fait parties des efforts du gouvernement, sans oublier la promotion de la restauration des espaces verts et la gestion des déchets.

Une grande implication de tous

Pour le ministre Tsolenyanu, la nouvelle ambition du gouvernement s’inscrit donc parfaitement avec le PND 2018-2022. Elle prend en compte la politique nationale de l’habitat et de développement urbain initiée par le président de la République Faure Gnassingbé. Par conséquent, il se doit donc d’être soutenu et mis en œuvre par l’ensemble des citoyens togolais, a précisé le ministre.

Au Togo, le droit de tous à disposer d’un chez soi pour vivre dans la sécurité, la paix et la dignité a été pris en compte par le PND. « C’est le lieu de renouveler l’appel à toute la population à adopter des comportements responsables pour accompagner le président de la République et l’ensemble du gouvernement dans leur lutte pour l’amélioration de nos cadres de vie », a exhorté le ministre.

L’accessibilité de tous à un logement décent dans la mise en œuvre des politiques urbaines vise les 4 fonctions essentielles de la ville. Elles sont : habiter, travailler, se déplacer et se récréer. Elles s’accordent bien avec le nouvel agenda urbain prôné par l’ONU habitat en visant ainsi l’atteinte de la cible 11 des ODD. C’est-à-dire, faire en sorte que les villes et les établissements urbains soient ouverts à tous.

Lire aussi : https://linvestigateurafricain.com/maghreb-les-usa-signent-des-accords-militaires-contre-le-djihadisme-2/

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.