la junte militaire au Mali s’installe davantage à travers des nominations


la junte militaire au Mali s’installe davantage à travers des nominations (2)

la junte militaire au Mali s’installe davantage à travers des nominations. En effet, visiblement, on se dirige vers une transition militaire au Mali, au lieu d’une transition civile comme recommandée par la CEDEAO. Et pour cause, la junte au pouvoir s’impose, en procédant à des nominations ce mercredi. Des nominations qui interviennent alors que des pourparlers doivent se tenir ce week-end pour déterminer l’architecture de cette transition.

La junte militaire au Mali  a procédé ce mercredi à la nomination de plusieurs personnes à des postes clés au sein de l’armée. Le Général Souleymane Doucouré, ex-chef d’état-major de l’armée de l’air est nommé Secrétaire Général au ministère de la Défense. Le Général Oumar Diarra est nommé chef d’état-major général des forces armées maliennes (FAMA).

la junte militaire au Mali s’installe davantage à travers des nominations

La la junte militaire au Mali nomme des civils

Deux personnalités civiles ont également été nommées à des postes clés par la junte militaire au Mali au sein du CNSP. Il s’agit de Cheick Oumar, Conseiller spécial chargé de l’information et de la communication. Une autre, en la personne du Docteur Youssouf Coulibaly nommé Conseiller spécial chargé des affaires juridiques.

En ayant procédé à ces nominations ce mercredi, la junte au pouvoir veut se structurer encore plus. Raison : les militaires se voient déjà dans le schéma qu’ils ont défini, c’est-à-dire diriger eux-mêmes la transition.

Vers une transition de la junte militaire au Mali

Ces nominations leur permettront donc de se structurer et d’avoir une équipe pour conduire la transition , en leur sein. D’ailleurs, ce n’est pas pour laisser la transition aux civils que le Colonel Assimi Goita a été désigné chef de l’Etat. Celui-ci, qui se fait très discret, pourrait conduire cette transition pendant deux ans au moins.

Plusieurs autres nominations ont eu lieu au sein de l’armée. La junte militaire au Mali a placé à des postes stratégiques des hommes surs qui ont participé au mouvement du 18 août. Le Général Doucouré étant nommé au Secrétariat du ministère de la Défense, l’armée de l’air pourrait être confiée de son adjoint. Celui-ci n’est tout autre que le Colonel Ismaël WAGUE, porte-parole du CNSP.

LIRE AUSSI : MALI : QUI EST ASSIMI GOITA, L’HOMME FORT DE BAMAKO ?

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.