Inflation en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara prend de fortes mesures


Inflation en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara prend de fortes mesures

Pour consolider la Paix, la cohésion sociale, le bien-être de ses populations et surtout les progrès socio-économiques, le président ivoirien Alassane Ouattara ne ménage pas ses efforts. Alors dans un contexte actuel dominé par une inflation mondiale difficile à encaisser pour ses concitoyens, il s’est à nouveau distingué.

En effet, à l’occasion donc de la célébration du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, il a dans son message à la nation annoncé des mesures fortes. Ces dernières comme on pouvait l’imager réconfortent d’ores et déjà les populations. Ceci surtout quand on sait que le pouvoir d’achat des citoyens, de même que le panier de la ménagère ont été durement touché par cette inflation mondiale.

Une série de mesures prises par Ouattara pour contrer l’inflation

Pour atténuer l’impact négatif de cette inflation mondiale sur la cherté de la vie en Côte d’Ivoire, le président Ouattara a donné plusieurs directives. Il s’agit surtout des subventions mises en place sur les produits pétroliers de même que certains produits alimentaires de première nécessité. En première ligne, l’huile de palme raffinée, le sucre, le lait, le riz, la tomate concentrée, la viande de bœuf et les pâtes alimentaires.

« L’État a accordé une subvention d’environ 500 milliards de F CFA, depuis le début de l’année 2022, pour le carburant. De façon précise, pour chaque litre de gasoil que vous achetez à 615 F CFA, l’Etat de Côte d’Ivoire apporte une subvention de 469 F CFA. Pour le super, la subvention de l’Etat est de 285 F CFA pour chaque litre acheté à la pompe à 735 F CFA », a expliqué le président Alassane Ouattara.

S’agissant des agents et fonctionnaires de l’Etat, le président Ouattara n’est pas resté indifférent à leur souffrance en cette période d’inflation. Ils vont bénéficier dans les jours à venir de l’effort additionnel de l’Etat soit 227 milliards de F CFA par an.

Lire aussi : VIE CHÈRE DANS L’UEMOA, DU SÉNÉGAL AU BÉNIN, COMMENT LES ETATS TENTENT DE LUTTER CONTRE LE PHÉNOMÈNE

Améliorer la qualité de vie des fonctionnaires et agents de l’Etat

Concrètement, dès ce mois d’août, contre un tiers aujourd’hui, tous les fonctionnaires et agents de l’État bénéficieront de l’indemnité logement. A cela s’ajoute une revalorisation de 20 000 francs CFA par mois. La prime de transport restée inchangée depuis 2008 va connaitre également une revalorisation. L’allocation familiale quant à elle, passe désormais de 2 500 F CFA à 7 500 F CFA par mois et par enfant, selon les modalités d’application habituelle, pour tous les fonctionnaires et agents de l’État, y compris les Forces de Défense et de Sécurité.

Pour les retraités du secteur public, il a été décidé de la hausse de l’allocation familiale de 5000 F CFA par mois et par enfant. Les pensions de retraite augmenteront de 5% en ce qui concerne les retraités du secteur privé. Ainsi ils seront en mesure de tenir plus adéquatement contre cette inflation.

« J’ai, donc, demandé au Premier Ministre Patrick ACHI d’échanger avec le secteur privé, en vue d’une revalorisation du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG) dans les prochains mois. Je lance un appel au secteur privé, afin que des efforts soient faits dans ce cadre pour améliorer le pouvoir d’achat de leurs salariés, notamment ceux ayant les salaires les plus modestes », a exhorté le président Ouattara.

 

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.