Victoire de William Ruto : les partisans de Raila Odinga contestent


Victoire de William Ruto : les partisans de Raila Odinga contestent

Hier, lundi 15 août, William Ruto, ancien vice-président, a été déclaré vainqueur de la présidentielle au Kenya, avec 50,49% des voix. Sa victoire a été rendue publique par le président de la Commission électorale kényane, Wafula Chebukati. Toutefois les résultats de ce scrutin sont fortement contestés par les partisans de l’opposant historique, Raila Odinga qui a lui totalisé, 48,85% des suffrages.

Depuis quelques années déjà, les contestations post-électorales se font récurrentes au Kenya. Cette dernière n’est pas exclue. Rappelons que la plus sanglante des contestations a fait plus de 1 100 morts et des centaines de milliers de déplacés entre 2007-2008. Elles avaient pour fer de lance, M. Raila Odinga. Va-t-on aboutir à une nouvelle crise suite à ce triomphe des urnes de William Ruto ? Pour l’instant, il est encore difficile de se prononcer avec certitude. Cependant la situation reste très fragile dans le pays et peut s’embraser à tout moment.

Une victoire frauduleuse de William Ruto

Suite à l’annonce de la défaite de leur candidat, les partisans de Raila Odinga se sont rapidement lancés dans des accusations. Ils contestent surtout la victoire de William Ruto qu’ils estiment frauduleuse. Pour eux, le grand opposant Odinga aurait une nouvelle fois été volé.

Pris de colère, des premières scènes de violences ont eu lieu dans plusieurs localités du pays. Des pneus ont été brûlés par des manifestants. La police a d’ailleurs été obligée de lancer des bombes lacrymogènes afin de pouvoir les disperser.

Outre cela, les différentes interventions de certains membres de la commission électorale semblent les conforter dans leur position. « Nous sommes arrivés au décompte des résultats finaux et nous avons senti que nous ne faisions pas partie de ce rapport final, bien que nous ayons mené les élections de la manière la plus transparente », a déclaré Francis Wanderi, un membre réfractaire de la Commission.

Lire aussi : PRÉSIDENTIELLE AU KENYA : DES JEUX D’ALLIANCES INATTENDUES ÉMAILLENT LE SCRUTIN

Pas de place pour la vengeance

A entendre Martha Karua, colistière de M. Odinga, un possible recours devant les tribunaux se profile apparemment à l’horizon. La coalition Azimio envisage certainement de contester cette victoire de William Ruto à cette présidentielle au Kenya. « Ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini », a-t-elle écrit sur son compte twitter. Ils disposent de sept jours pour revendiquer.

Pour William Ruto, l’heure n’est pas à la vengeance. Au contraire, tout doit être fait pour relever le pays. Et cela se fera avec tous les fils et filles du Kenya sans parti prit. « Nous n’allons pas regarder en arrière mais plutôt regarder vers le futur… notre pays a besoin de tout le monde pour pouvoir avancer », a-t-il souligné.

« Je suis prêt à vous servir. Je travaillerai pour tous les Kenyans. Nous ferons tout notre possible pour tenir nos promesses. Nous servirons tous de la même manière. Ce sera votre gouvernement ; le gouvernement du peuple du Kenya », a-t-il rassuré.

 

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.