Sommet Africités: Soixante grandes villes africaines, désormais notées par CitiIQ


Sommet Africités: Soixantes grandes villes africaines, désormais notées par CitiIQ

A Kisumu au Kenya, s’ouvre ce 17 mai neuvième sommet Africités. Dans ce cadre Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique) a annoncé qu’une soixantaine de grandes villes africaines ont été notées. L’évaluation a été faite par l’institut américain CitiIQ.

“La notation des 60 grandes villes modélise l’importance de la mesure pour les villes intermédiaires d’Afrique. La collecte de données précises et cohérentes est essentielle pour la croissance et le développement des villes africaines”, explique l’organisation panafricaine dans un communiqué de presse.

Des capitales et autres villes africaines évaluées

Selon la liste officielle des villes africaines évaluées, l’on retrouve pratiquement les 54 capitales africaines et quelques villes intermédiaires. Les notations de CitiIQ, expert mondial de la notation urbaine, portent essentiellement sur l’analyse des données permettant d’évaluer 35 éléments fondamentaux (les « Considérations »), au sein de cinq dimensions prioritaires. Il s’agit des besoins élémentaires, la compétitivité, les opportunités, l’habitabilité et la trajectoire à venir.

“La plupart des villes ont du mal à traduire des données disparates en actions susceptibles d’améliorer la vie de leurs citoyens. La méthode CitiIQ standardise les données afin que les éléments de la ville puissent être facilement comparés au sein d’une ville donnée ou avec d’autres villes du monde”, indique le communiqué de CGLU Afrique.

Lire aussi : CRISE ALIMENTAIRE EN AFRIQUE : LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE SE MOBILISE

Les villes intermédiaires, au coeur du neuvième sommet Africités

Notons que le sommet Africités qui s’ouvre demain, est consacré aux villes africaines intermédiaires, celles dont la démographie est comprise entre cinquante milles et un million d’habitants. Ce choix s’illustre non seulement par le thème de l’évènement mais aussi par la ville qui l’accueille. La ville kenyane de Kisumu étant une ville de 610 milles habitants.

“Nous avons spécifiquement choisi le thème du 9ème Sommet Africités , pour mettre l’accent sur le rôle des villes intermédiaires africaines dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 des Nations Unies et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine”, a déclaré Jean Pierre Elong Mbassi, le Secrétaire Général de CGLU Afrique.

 

Klétus Situ

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.