La ville de Zinder, la convoitise des 02 candidats pour le 2ème tour


La ville de Zinder attise la convoitise des candidats pour le second tour

La ville de Zinder attise la convoitise des candidats pour le second tour. Ainsi, les deux candidats en courses pour le second tour de la présidentielle au Niger envisagent de finir leur campagne dans cette ville mythique. Cette dernière est située à un peu plus de 700 kilomètres à l’est de Niamey. Alors la bataille dans les urnes s’annonce déjà très rude.

Le second tour de la présidentielle nigérienne opposera deux grosses pointures politiques. A savoir, le candidat du parti au pouvoir, l’ancien ministre Mohamed Bazoum et qui aura pour adversaire Mahamane Ousmane. Le premier a triomphé au premier tour avec 39% des voix et le second avec 17%. Alors chacun tente dans ce dernier virage du processus électoral de se mettre l’électoral dans la poche.

La ville de Zinder, la convoitise des 02 candidats pour le 2ème tour

Un devoir de natif de la ville de Zinder

Pour Mahamane Ousmane, la ville de Zinder a une importance capitale car c’est son fief. Alors il compte bien marquer l’électorat de cette région de son empreinte. Par conséquent il ne peut achever sa campagne sans y tenir un meeting d’envergure là.

« Étant né dans cette ville, grandit dans cette ville, je suis également un citoyen de cette cité et je vais voter à la maison qui est ici. Voilà pourquoi je termine ma campagne, ici, à Zinder », a expliqué Mahamane Ousmane.

La conquête finale, la ville de Zinder

Bien qu’il ait au cours de cette semaine réalisé plusieurs meetings importants, le candidat du PNDS, Mohamed Bazoum a aussi la ville de Zinder dans le collimateur. Et il compte bien convaincre les habitants de la localité de lui accorder leurs voix.

« Je suis de Tasker, qui relève de Zinder, donc je dois faire ce travail à Zinder tout comme les autres leaders le font chacun chez eux », a déclaré Mohamed Bazoum.

Le second tour de la présidentielle au Niger, est prévue sur le dimanche 21 février. Les électeurs devront départager à tout prix l’ancien ministre Mohamed Bazoum et Mahamane Ousmane.

Lire aussi : NIGER/PRÉSIDENTIELLE: MOHAMMED BAZOUM ET MAHAMANE OUSMANE AMORCENT LE DERNIER VIRAGE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.