Affaire des valises d’argent : Guy Nzouba Ndama dévoile enfin l’origine des fonds


Affaire des valises d’argent : Guy Nzouba Ndama dévoile enfin l’origine des fonds

Au Gabon, l’affaire des fameuses valises d’argent n’a pas fini de faire parler. Cette fois ci, c’est le principal concerné, Guy Nzouba-Ndama qui sort enfin de son silence depuis le début de ce scandale. En effet, l’opposant a comparu devant le tribunal correctionnel de Franceville, hier mardi 18 septembre 2022.

Pour rappel, l’ancien président de l’Assemblée nationale du Gabon, Guy Nzouba Ndama, a été interpellé le 17 septembre dernier avec des valises d’argent. Soit 1,19 milliards de francs CFA en espèces qu’il transportait. Le président du parti Les Démocrates revenait d’un bref séjour de quelques heures à Oyo, le fief du président Congolais, Denis Sassou-Nguesso. Alors, il a été placé en garde à vue à Franceville, puis transféré par après à Libreville où il a été assigné à résidence.

De nombreuses charges

Il faut le souligner, dans l’affaire des valises d’argent, M. Nzouba-Ndama est poursuivi dans deux procédures distinctes. Devant le tribunal de Franceville, il est poursuivi pour trafic illégal de marchandises. Le parquet a donc requis à son encontre, 6 mois de prison avec sursis et une amende de 2,38 milliards de francs CFA. C’est à dire deux fois le produit de la fraude.

La seconde procédure, contre l’ancien président de l’Assemblé nationale, est quant à elle ouverte devant la Cour criminelle spéciale de Libreville. A ce niveau, Guy Nzouba Ndama est poursuivi pour association de malfaiteurs, trafic de capitaux et intelligence avec une puissance étrangère. Dans le cadre de cette procédure, il risque une peine bien plus lourde que celle ouverte à Franceville.

Lire Aussi : AFFAIRE GUY NZOUBA NDAMA : RÈGLEMENT DE COMPTE POLITIQUE ?

Des valises d’argent à restituer

Selon Guy Nzouba Ndama et ses avocats, il y aurait eu une réelle méprise dans cette affaire de valises d’argent. Il a fait savoir qu’il détenait des autorités congolaises, les documents nécessaires pour transporter légalement son argent. Aussi, il s’agirait de fonds propres et non d’un quelconque financement comme l’aurait pensé certaines personnes.

En réalité, les valises d’argent proviennent plutôt d’une vente de terrain. Le président du parti Les Démocrates prétend avoir finalisé une transaction dans la ville de Boundji, au nord du Congo. Concrètement la vente à 1,3 milliard de francs CFA, d’une parcelle de 9 700 m² sur le front de mer à Pointe Noire, dont il est propriétaire. Par conséquent, il demande aux juges, que son argent lui soit restitué.

Pour connaitre l’issue de cette affaire, rendez-vous le mardi 25 octobre. Pour l’heure, l’avenir politique de l’opposant Guy Nzouba Ndama est fortement menacé vu que ce scandale pourrait entacher sa candidature à l’élection présidentielle de 2023.

 

Sandrine A

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.