Vaccins covid19 en Afrique du Sud: le pays reçoit ses premières doses


Vaccins covid19 en Afrique du Sud: le pays reçoit ses premières doses

Les vaccins covid19 en Afrique du Sud son presque disponible. Ce lundi 1er février 2021, le pays  s’apprête à recevoir ses premiers vaccins contre la Covid-19. De quoi commencer les vaccinations sans attendre les achats groupés de l’Union Africaine. Il s’agit donc d’un million de doses achetées au laboratoire AstraZeneca et ce directement.

Ces dernières semaines en Afrique du Sud, la pandémie de la covid-19 fait extrêmement fureur. Les cas de contaminations et de décès ne cessent de se multiplier. La situation de la pandémie fait état de plus de 43 000 morts et 1,4 million de contaminations. Ce qui naturellement interpelle les autorités sud-africaines, qui se doivent de réagir et de trouver au plus tôt des solutions efficaces.

Vaccins covid19 en Afrique du Sud, une véritable urgence

Selon les autorités, cette acquisition rapide de vaccins covid19 en Afrique du Sud ne relève pas du tout d’un hasard. Mais plutôt découle de la situation préoccupante qui prévaut en ce moment dans le pays. Car l’Afrique du Sud est le pays le plus touché du continent par l’épidémie de coronavirus. Chaque jour, 500 personnes décèdent des suites de la Covid-19.

De plus, le pays doit faire face à un nouveau variant plus contagieux du virus. Alors avec les doses de vaccins que le gouvernement sud-africain s’apprête à recevoir en ce jour, il espère créer une immunisation de groupe. Et pour y arriver, priorité est accordée au personnel de santé qui sera le premier vacciné. Après s’en suivra le reste de la population, soit 40 millions de Sud-Africains.

Vaccins covid19 en Afrique du Sud, le prix fort

Pour sauver sa population de cette monstrueuse pandémie de la Covid-19, le gouvernement sud-africain est prêt à tout. Il a donc bravé l’éternelle attente de la livraison de vaccins de l’Organisation mondiale de la santé pour s’offrir les vaccins d’AstraZeneca. Ceux-ci lui coutent une fortune, soit 4,3 euros la dose et sont élaborés par le laboratoire indien, l’Institute Serum of India.

Contrairement aux pays Européens et autres, l’Afrique du Sud a payé ces doses de vaccins à un prix deux fois plus élevé. Un sacrifice immense pour éviter la catastrophe. D’autres vaccins sont tout de même attendus. Il s’agit entre autres de 12 millions de doses du dispositif Covax de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). A cela s’ajoute 9 millions de vaccins du laboratoire Johnson & Johnson.

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.