Vaccination anti covid 19 au Burkina Faso: les premières doses du vaccin AstraZeneca réceptionnées


Vaccination anti covid 19 au Burkina Faso: les premières doses du vaccin AstraZeneca réceptionnées

La vaccination anti covid 19 au Burkina Faso pourrait démarrer très bientôt. En effet, le pays a reçu ses premières doses du vaccin AstraZeneca. Le gouvernement a désormais de quoi lutter davantage contre cette virulente pandémie.

La réception de ces doses de vaccin s’inscrit dans le cadre de l’initiative Covax. Concrètement la vaccination anti covid 19 au Burkina Faso débutera la première semaine du mois de juin. Une grande partie de la population est concernée par ce programme de vaccination anti covid 19. Il s’agit entre autres des candidats au pèlerinage à la Mecque, les personnes vivant avec des comorbidités et en première position les personnels de santé.

Une vaccination anti covid 19 au Burkina Faso bienvenue

Pour les autorités burkinabés, l’arrivée de ces premières doses de vaccins contre la covid 19 au Burkina Faso est une véritable aubaine. Ils espèrent ainsi limiter sérieusement la propagation de la pandémie du coronavirus. C’est-à-dire renforcer ainsi leurs moyens de lutte efficace contre ce virus.

« Nous nous réjouissons d’avance que ce vaccin va permettre d’éviter d’autres décès pour peu que les individus éligibles aillent prendre leurs deux doses. L’AstraZeneca est un vaccin efficace », a assuré professeure Alimata Diarra-Nama. Cette dernière est la représentante résidente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Burkina Faso.

Une campagne de vaccination structurée

Dans ce processus de vaccination anti covid 19 au Burkina Faso, le gouvernement peut compter sur le précieux appui de l’OMS. En attendant, le démarrage effectif de la campagne de vaccination anti covid 19, les doses de vaccins seront stockées dans des endroits appropriés.

« Nous allons cibler dans un premier temps les personnels de santé et les personnes vulnérables », a confié le ministre de la Santé, le professeur Charlemagne Ouedraogo sur la vaccination. Et de rajouter « nous avons réservé 20 000 doses pour les futurs pèlerins qui se préparent pour aller au pèlerinage à la Mecque.

Le personnel des ONG à l’œuvre à l’intérieur du pays n’est pas du reste. 3 000 doses leurs sont réservées. Plus important, la vaccination se fera de façon volontaire pour les populations.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.