Togo : des dispositions législatives du gouvernement pour lutter contre la cybercriminalité


Togo : des dispositions législatives du gouvernement pour lutter contre la cybercriminalité
SSUCv3H4sIAAAAAAAEAJ2RTW7DIBCF95V6B4u1LWFMitOrRF1MgLqjEFMBTlVFvnv5MRLr7njfzIN5w/P1pevIFTxK8t49k4oajdl8cBDQrhHT/uBaYbAOwSSY2J4rxAcIm9c+XXEgCUEvsbfAw1/fuRTd1UIuRkcsEdI3zG/XzCra+387y+GjRoFFr/I3D9wEcdpoKEEupZXcfoJ29zbaA5W2jYZNoW1SPqwEkwxTc/O3Q4nr0ths+NKu3Vhcub03YLUhT3IEIyquNMlxGtnMGTtTyoU4TZSS+g1W3lC1s6JKDq5nQUdOByaYGvgbiGGeT3yYpBSfQOV5ZhA3tf8B1vqepg4CAAA=

Escroquerie 2.0, cyberattaques, hacking (piraterie), fausses informations, les crimes numériques sont légion dans les pays. Cette situation est due à l’expansion du numérique et la globalisation des réseaux sociaux. Face à ces défis, le gouvernement togolais a déployé des mesures législatives pour sécuriser son environnement cybernétique.

La démarche entreprise par le Togo constitue une avancée décisive vers l’instauration d’un écosystème fiable. Car le numérique joue un rôle crucial dans la croissance et le développement d’une nation.

Un cadre juridique et institutionnel adéquat

Pour s’attaquer au fléau de la cybercriminalité de plus en plus sophistiquée, le gouvernement togolais a adopté des mesures conséquentes. Il s’agit de l’adoption, le 6 décembre 2018, de la loi sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité.

Celle-ci vient compléter les dispositifs préexistants. Il s’agit notamment de la loi d’orientation sur la société d’information au Togo et de celle sur la protection des données à caractère personnel. On peut ajouter à ces dispositifs la création d’un Computer Emergency Response Team (CERT) et d’un Security Opérating Center (SOC).

Elle consacre la mise en place de l’Agence Nationale de la Cybersécurité (ANCY) et l’Instance de Protection des Données à Caractère Personnel (IPDCP). Ces institutions ont pour mission de garantir la sécurité numérique sur le territoire togolais. Aussi, elles seront chargées de protéger le pays et les populations contre les intentions malveillantes des cybercriminels.

Une forte attraction des investisseurs

La nouvelle loi adoptée s’inscrit dans l’axe 4 de la politique sectorielle de l’économie numérique au Togo. Celui-ci vise à garantir la souveraineté numérique nationale à savoir la cybersécurité et la protection des citoyens.

Alors, cette vision ne peut s’accomplir que dans un environnement assaini et sécurisant. C’est-à-dire un cadre assurant une transparence et une traçabilité des milliers de transactions de tout genre qui s’opèrent au Togo. Ce qui permettra aux citoyens de profiter pleinement des opportunités offertes par le numérique.

En se dotant de ce nouveau cadre réglementaire, le Togo se conforme donc aux normes admis dans les standards internationaux. Il s’est donné toutes les chances d’être un pays exemplaire. Une destination où les investisseurs pourront y faire des affaires en ligne sans être inquiétés.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.