Tchad/Présidentielle: la désignation de Théophile Bongoro ne fait pas l’unanimité


Tchad/Présidentielle: la désignation de Théophile Bongoro ne fait pas l’unanimité

Au Tchad, la désignation de Théophile Bongoro comme candidat de la coalition de l’opposition ne fait pas l’unanimité dans le camp Saleh Kebzabo. Les partisans de ce dernier ont encore du mal à accepter la défaite de leur leader et crient magouille sur les réseaux sociaux.

La présidentielle du 11 avril prochain s’annonce à grand pas et crée surtout de l’émulation au sein de la classe politique. Plusieurs partis politiques ont déjà investi leurs candidats pour cette bataille des urnes. Le président sortant Idriss Déby Itno est de nouveau candidat à sa propre succession. Il est en course pour un sixième mandat très contesté à la tête du pays. Des manifestations ont même eu lieu ces derniers jours avec plusieurs arrestations.

Désignation de Théophile Bongoro, une étrange mascarade

Pour les soutiens de Saleh Kebzabo, la désignation de Théophile Bongoro comme candidat de « l’alliance victoire » est difficile à digérer. Alors les interrogations se multiplient pour savoir comment il a réussi à opérer cette victoire. Ceci d’autant plus qu’il a pris tout le monde par surprise.

« Comment a-t-il fait pour convaincre ? Je me pose encore la question », s’interroge un membre de la coalition. Et un autre de répondre du côté de l’UNDR, le parti de Saleh Kebzabo « certains ont été achetés, c’était une élection à la tchadienne. Il n’y a pas d’autre explication ».

L’heure du renouveau

« C’est toujours les mêmes personnes avec les mêmes résultats. Kebzabo n’est pas exempt de reproche », ont laissé entendre certains responsables de partis. Ils estiment qu’il est temps pour l’opposition de faire différemment. C’est à dire procéder autrement pour pouvoir parvenir à l’alternance très souhaitée au sommet de l’Etat.

Alors Théophile Bongoro s’impose aisément comme le sang frais de cette nouvelle stratégie politique. Apparemment c’est l’heure du renouveau pour la classe politique de l’opposition. Le notaire de 55 ans, a toute ses chances d’apporter cette lueur d’espoir longuement attendue par le peuple tchadien.

Lire aussi : TCHAD / PRÉSIDENTIELLE 2021: ME THÉOPHILE BONGORO PORTERA LES COULEURS DE « L’ALLIANCE VICTOIRE » 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.