Sénégal: 25%, la nouvelle taxe sur les bouillons alimentaires


Sénégal: 25%, la nouvelle taxe sur les bouillons alimentaires

Les bouillons alimentaires au Sénégal, seront désormais taxés autrement. En effet, ils vont subir une taxe spécifique estimée à 25%. C’est la nouvelle mesure annoncée par les autorités sénégalaises. Elle s’inscrit dans la droite ligne des nouvelles dispositions instituées par la loi de finance rectificative sur le budget 2021 récemment adopté lors du dernier Conseil des ministres.

Très important dans la cuisine de plusieurs ménages, les populations vont devoir se plier à cette nouvelle donne dont les retombées seraient positives pour les caisses de l’Etat. Par ailleurs, l’augmentation de la taxe sur les bouillons alimentaires constitue un moyen de riposte budgétaire contre la pandémie de la Covid-19.

La taxe sur les bouillons alimentaires, un moyen de renflouement

D’après les prévisions des autorités sénégalaises, les taxes sur les bouillons alimentaires devraient permettre de renflouer les caisses de l’Etat. 25 milliards de francs CFA, soit environ 38 millions d’euros devraient être générés grâce à cette mesure fiscale selon le ministère des Finances. Elle concerne aussi bien les petits cubes locaux ou importés.

Bien que la nouvelle taxe ait été bien accueillie, plusieurs dénoncent tout de même le caractère nocif de ces bouillons sur la santé. « On a entendu que ça donne beaucoup de maladies. Personnellement, on veut manger le plat d’hier, ce que nos vieilles femmes cuisinaient sans bouillon », a fait savoir un client.

Les bouillons alimentaires, un indispensable de cuisine

Les bouillons s’invitent très régulièrement dans la cuisine au Sénégal. Ils occupent une place de choix. C’est-à-dire qu’ils interviennent dans la cuisson de plusieurs plats au quotidien. C’est le cas notamment du Thiébou dieune, du Yassa, du mafé et j’en passe.

« J’en mets toujours un peu dans la marmite, c’est pour donner du goût », a indiqué Sokhna, tenante d’un petit restaurant de rue. Sur le marché, les populations ont le choix entre une gamme variée de bouillons alimentaires, et ce à un prix très accessible de 25 francs CFA.

Tony AMETEPE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *