Sommet G5 Sahel, l’opération Barkhane se prolonge


Sommet G5 Sahel, l’opération Barkhane se prolonge

Lors de son intervention en visioconférence au sommet du G5 Sahel, le président français a réitéré son engagement à s’investir aux cotés des pays du sahel. De quoi renforcer la lutte contre les groupes djihadistes affiliés à Al-Qaïda. Par conséquent l’opération Barkhane est prolongée.

Durant deux jours, la capitale tchadienne a accueilli le sommet du G5 Sahel. Il a débuté le lundi 15 février et pris fin hier mardi 16 février. Les présidents de la Mauritanie, du Mali, du Burkina Faso, du Niger, du Tchad ainsi que les partenaires internationaux ont pris part à ce rendez-vous. Occasion pour eux de la sécurité de cette région et de définir les nouvelles perspectives.

Un retrait repoussé des forces françaises lors du G5 Sahel

Le président français, Emmanuel Macron, a déclaré lors du G5 Sahel que le précipiter le retrait des forces françaises de l’opération antijihadiste Barkhane au Sahel serait une erreur. Alors il n’est pas question de réduire dans l’immédiat les effectifs. Ceci du fait que des victoires ont été obtenues durant l’année dernière.

« Nous avons réussi à obtenir de véritables résultats dans la zone des trois frontières », a exprimé le président français Emmanuel Macron. Alors ces acquis doivent être consolidés pour finir avec l’influence néfaste des terroristes dans la région.

« Nous luttons contre des groupes terroristes et nous luttons pour aider les armées sahéliennes, pas pour avoir une présence militaire trop longue », a précisé Emmanuel Macron. « Dans les mois qui viennent notre présence militaire au Sahel ne changera pas et nous allons lancer d’autres opérations majeures », avait-il rajouté

Sommet G5 Sahel, l’opération Barkhane se prolonge

Une décision appréciée par les participants au G5 Sahel

Sur le sol malien, cette décision du président français Emmanuel Macron au G5 Sahel est vivement appréciée. La présence de la force Barkhane aura pour incidence de permettre de repousser avec efficacité les terroristes.

« La force Barkhane est utile, mais elle doit aller plus loin pour aider le Mali à recouvrer sa souveraineté sur tout le territoire national », a exhorté un citoyen. Aussi, avec l’appui continu de la force barkhane, la paix pourrait être rapidement maintenue avant le relais des forces locales.

« Nous réengageons nos forces pour véritablement essayer d’aller décapiter ces organisations avec une action renforcée », a indiqué Emmanuel Macron.

Lire aussi : SOMMET G5 SAHEL: UN DEUXIÈME BATAILLON TCHADIEN BIENTÔT DÉPLOYÉ

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.