3e sommet Afrique-Turquie: l’offensive de Recep Tayyip Erdogan s’amplifie


sommet Afrique-Turquie

Après sa récente tournée africaine, le président Recep Tayyip Erdogan reçoit ce vendredi 17 décembre plusieurs dirigeants africains. Objectif, renforcer ses liens de coopération avec le continent noir. Cette rencontre s’inscrit principalement dans le cadre du 3e sommet Afrique-Turquie. Durant deux jours de nombreux sujets seront au cœur des échanges.

En prélude à ce 3e sommet Afrique-Turquie, Recep Tayyip Erdogan, était en visite au Togo, en Afrique de l’ouest, où il a rencontré d’éminentes personnalités. C’est le cas notamment du président du Libéria, George Manneh Oppong Weah, Roch Marc Christian KABORE du Burkina Faso et Faure Gnassingbé.

Le sommet Afrique-Turquie, une opération séduction

Ces dernières années, la Turquie de Erdogan ne perd pas une occasion de conquérir les dirigeants africains. Et cette stratégie semble bien lui réussir. Ceci d’autant plus que des lassitudes énormes se ressentent à l’égard de certains autres partenaires dont la coopération est contestée ou qualifiée de peu avantageuse.

Alors ce nouveau sommet Afrique-Turquie s’annonce en occasion propice pour davantage élargir son champ d’influence. En clair, la Turquie se positionne aujourd’hui comme la meilleure option alléchante et intéressante dont bon nombre de pays africains ont besoin.

Pour preuve, les ventes d’armes ont particulièrement augmenté. De plus, ses drones armés sont très sollicités. La présence turque en Afrique s’est elle aussi intensifiée. On compte en tout 19 attachés militaires en Afrique et une base en Somalie.

Doubler le montant des échanges commerciaux

Pour le président Erdogan, ce 3e sommet Afrique-Turquie constitue une excellente opportunité de mieux vendre son pays. Il compte surtout faire croitre le montant des échanges commerciaux avec dans le viseur plus de 50 milliards de dollars. La validation d’un nouveau programme de cinq ans est aussi prévue.

Mais une évaluation du dernier plan conjoint Turquie-Afrique (2015-2019) sera réalisée en amont. « Lancer une nouvelle étape dans les relations avec l’Union africaine et les pays africains », telle est la vision qu’a laissé transparaitre le ministre des Affaires étrangères turc.

Le sommet Afrique-Turquie promet lui aussi de nouvelles opportunités de coopérations dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’agriculture, sans oublier la défense.

Lire aussi: AFRIQUE DE L’OUEST: LOMÉ S’IMPOSE CAPITALE DIPLOMATIQUE DE RECEP TAYYIP ERDOĞAN

 

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.