Soldats détenus au Mali : « Ces militaires sont bel et bien Ivoiriens », insiste Amadou Coulibaly


Soldats détenus au Mali : « Ces militaires sont bel et bien Ivoiriens », insiste Amadou Coulibaly

A l’issue d’un Conseil des ministres, les autorités ivoiriennes ont tenu à clarifier une situation importante. Celle relative à la nationalité des soldats détenus au Mali par la junte au pouvoir depuis trois mois déjà. La précision a été apportée par Amadou Coulibaly, le ministre porte-parole du gouvernement.

Le bras de fer sur la question des soldats détenus au Mali va apparemment durer un certain temps encore. Les deux pays peinent à accorder leur violon malgré les multiples médiations exercées par ci et là.

Une tentative d’atteinte à la sureté d’État du Mali

Selon Bamako, les soldats détenus ne sont pas tous ivoiriens. Plusieurs d’entre eux sont de différentes nationalités, à savoir du Liberia et de la Sierra Leone. Ce qui prouve à leurs yeux, que ce sont des mercenaires qui avaient été envoyés pour réaliser une mission spécifique au Mali au-delà, des informations relayées par après.

Les autorités de la transition estiment qu’il s’agissait d’un coup orchestré pour perturber d’une certaine manière, la transition malienne. Heureusement, grâce à leur vigilance, ce plan a pu être déjoué.

Abidjan pour sa part, soutenu par l’ONU affirment par contre que ces militaires devaient participer à la sécurité du contingent allemand des Casques bleus au Mali. Ce qui rend d’une certaine manière la détention de ces 46 soldats injustes.

Lire aussi : LIBÉRATION DES 46 MILITAIRES IVOIRIENS : UNE DÉLÉGATION DE LA CEDEAO ATTENDUE AU MALI

Des soldats détenus assurément ivoiriens

« Nul ne peut appartenir à la fonction publique d’un pays s’il n’est national de ce pays, explique-t-il. La Côte d’Ivoire n’échappe pas à cette règle. Pour être membre de la fonction publique ivoirienne, il faut d’abord être ivoirien, a expliqué Amadou Coulibaly.

Et d’insister, « les militaires sont des agents de l’État, ce sont des fonctionnaires et leur corps étant encore plus particulier, vous imaginez bien que ce n’est pas dans l’armée de Côte d’Ivoire que l’on pourrait avoir des non-nationaux. Ces militaires ivoiriens sont bel et bien Ivoiriens ».

En d’autres termes, la Côte d’Ivoire n’a aucun étranger parmi ses soldats. Aussi, elle ne dispose pas de légions étrangères. Par conséquent pour appartenir à l’armée ivoirienne, il faut avant tout avoir la nationalité du pays.

 

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *