Côte d’Ivoire : Serges Kassy, le nouveau bâton dans les roues de Didier Drogba pour la présidence de la FIF


Côte d’Ivoire : Serges Kassy, le nouveau bâton dans les roues de Didier Drogba pour la présidence de la FIF

Le chanteur ivoirien de reggae, Serges Kassy, exilé en France, est opposé à l’arrivée de Didier Drogba à la tête de la Fédération Ivoirienne de Football. Il est, sur ce sujet, en conflit avec les partisans de Laurent Gbagbo, qu’il accuse de soutenir Didier Drogba.

La course à la présidence de la FIF fait réagir plus d’un en Côte d’Ivoire. Les artistes de la chanson à l’image de Serges Kassy s’invitent aussi dans le débat dans un mélange de politique et de football.

Serges Kassy désavoue Didier Drogba

Serges Kassy fait un rapprochement entre ce qui se joue actuellement à la Fédération Ivoirienne de Football et la crise politique ivoirienne de 2010, pour expliquer son rejet de l’ancien capitaine des éléphants. En effet, pour lui un choix par consensus de Didier Drogba par la FIFA comme président de la Fédération Ivoirienne de Football serait un remake de la crise postélectorale de 2010.

Durant cette crise, Laurent Gbagbo était opposé à Alassane Ouattara qui a reçu le soutien des institutions internationales. Il met donc Didier Drogba dans la peau d’Alassane Ouattara, ce que ne lui ont pas pardonné les partisans de Laurent Gbagbo, communément appelés les Gor.

Lynché sur les réseaux sociaux, Serges Kassy dit ne pas comprendre le soutien des pro-Gbagbo à Drogba. Il ne comprend pas que des Gor emboitent le pas aux « gens du RDR » pour l’insulter, en lui « disant qu’en Côte d’Ivoire, ils ont deux fétiches, Laurent Gbagbo et Didier Drogba… Les mêmes qui ont mis leurs poitrines pour refuser qu’on leur impose un candidat en 2010, les mêmes là viennent me dire de me taire … Vous allez jusqu’à mettre Laurent Gbagbo et Didier Drogba au même niveau… », a déploré Serge Kassy.

Serges Kassy justifie sa position

Le chanteur de reggae s’insurge contre les soutiens de Drogba qui lui reprochent de tout mettre dans la politique. Selon lui c’est Didier Drogba qui s’est invité dans la politique.

« En 2010, qui a demandé pardon à Gbagbo pour faire la paix avec les rebelles et aller jouer un match à Bouaké ? C’est bien Didier Drogba. Il venait de faire son entrée dans la politique. En janvier 2011, lorsque le conseil constitutionnel a proclamé Gbagbo comme vainqueur et que Ouattara était au Golf, qui a fait communiqué pour dire aux gens de respecter la constitution de notre pays, c’est Didier Drogba, ça c’est la politique » s’est-il défendu.

« C’est Kolo Touré qui a répondu pour dire que Drogba ne parle pas en leur nom parce que lui, il était du côté du Golf (…) et quand Ouattara s’est finalement installé au pouvoir, les gens sont allés attaquer le village de Didier Drogba. Ils ont frappé ses parents, personne ne peut le démentir » a-t-il continué.

Loin d’en avoir fini, Serges Kassy rappelle que « quelques années après, Didier Drogba, pour ses intérêts, oublie tout ça et décide de s’afficher avec Ouattara et son épouse, pour laver leur image à l’international. Et c’est quelqu’un comme ça que vous voulez comparer à Serge Kassy … Pendant 10 ans, Gbagbo était en prison, il n’est même pas passé le voir … mais c’est Samuel Eto’o qui est venu demander ce qu’il peut faire pour Gbagbo » conclut-il.
Comme quoi le feuilleton à la fédération ivoirienne de Football se marie bien avec la politique ivoirienne.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *