Sénégal: Ousmane Sonko compte répondre à la convocation du juge d’instruction


sénégalais Ousmane Sonko

Répondre ce mercredi 03 mars 2021, à la convocation qui lui a été adressée par le juge, c’est la démarche dans laquelle s’est inscrit l’opposant sénégalais Ousmane Sonko. Il avait refusé auparavant de s’y présenter mais la donne a finalement changé. L’annonce a été faite à la presse hier mardi 02 mars 2021.

Un coup monté contre le sénégalais Ousmane Sonko

Le sénégalais Ousmane Sonko est accusé de viols et menaces de morts à l’encontre d’une femme employée dans un salon de massage. Pour lui, cette affaire n’est qu’un sale coup monté pour nuire à sa personne. C’est-à-dire des manœuvres ayant pour but de l’écarter de la présidentielle de 2024.

Le président Macky Sall est pointé du doigt par l’opposant comme l’instigateur de tout ce scénario. Mais du côté de la mouvance présidentielle, on estime que cette affaire n’a rien de politique et qu’elle est strictement privée.

Un fort sens de responsabilité

Pour le sénégalais Ousmane Sonko, répondre à cette convocation du juge n’est pas un aveu de faiblesse ou une fin de la résistance entamée ces derniers jours. « Si je ne déférais pas à la convocation, la conséquence logique c’est un mandat d’amener, peut-être. L’armée qui sera envoyée ici peut trouver une résistance, même si moi je ne résiste pas. Ils pourront nous mettre sur le dos un autre délit : c’est-à-dire la rébellion », avait-il expliqué.

Par conséquent, il exhorte ses militants à rester mobiliser. De plus aucune injustice ou aucune forfaiture ne saurait être acceptée dans la gestion de ce dossier. Pour rappel, Ousmane Sonko, président du parti Pastef, était arrivé 3eme à la dernière présidentielle.

Lire aussi : SÉNÉGAL/COVID-19: RÉCEPTION DE 200 000 DOSES DE VACCIN DU LABORATOIRE CHINOIS SINOPHARM

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *