Ouganda: la crise du Covid-19 fragilise encore la reprise du secteur touristique


secteur touristique en Ouganda

Le secteur touristique en Ouganda va devoir s’armer une nouvelle fois de patience avant d’assurer un retour effectif à la normal. Et pour cause la recrudescence ces dernières semaines des cas de contaminations à la Covid 19. Alors les agences de tourisme craignent pour leurs revenus.

Les autorités ougandaises pour contrôler avec efficacité cette nouvelle flambée ont renforcé leurs mesures barrières. Face à la reprise fragile du secteur touristique en Ouganda, les tenanciers d’agences de tourismes quant à eux espèrent que celles-ci n’affecteront pas leurs activités.

Des moments difficiles pour le secteur touristique en Ouganda

Depuis l’an passé, le secteur touristique en Ouganda a été fortement secoué par la crise de la Covid 19. Les clients ont été extrêmement rares. Et cette situation compliquée, Innocent Manda en a fait les frais. « C’était une année très difficile. On a dû renvoyer chez eux nos employés, et il y a eu beaucoup d’annulations », avait-il confié.

Mais aujourd’hui, le secteur touristique en Ouganda semble peu à peu connaitre des changements. Les visiteurs amorcent un retour progressif dans le pays. C’est à dire que plusieurs activités battent leurs plein à nouveau en dépit de la crise sanitaire. « Mon lodge préféré ne prend plus de réservations, ce qui montre que les touristes sont de retour », a indiqué Samuel Walugembe.

Une année encore profitable

D’après Bashir Hangi, l’année n’est pas encore totalement gâchée pour le secteur touristique en Ouganda. Elle peut être encore sauvée grâce au respect des mesures barrières et restrictions éditées par le gouvernement. « Tant que nous continuons à respecter les distanciations sociales, le port du masque, le lavage de mains, nous allons nous en sortir », a-t-il laissé entendre.

La même vision d’un lendemain rempli d’optimisme est aussi partagée par le directeur de Pearl Afric Tour. « J’espère que tant que les aéroports restent ouverts et qu’il n’y a pas de quarantaine imposée, les touristes n’annuleront pas leurs réservations », a déclaré Innocent Manda.

Tony AMETEPE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.