Guinée/Présidentielle 2020 : Condé regrette le scandale contre Diallo et calme ses militants


scandale contre Dalein Diallo

Suite au scandale contre Dalein Diallo survenu dans la ville de Kankan ce week-end, le président guinéen Alpha Condé a appelé ses militants au calme. Il s’est dit déçu par rapport au scandale contre Dalein Diallo venant de militants et ayant empêché Cellou Dalein Diallo de faire son meeting dans ladite localité.

Dans 4 jours exactement, les Guinéens se rendront aux urnes pour effectuer le choix de leur candidat. Les deux principaux challengers sont Alpha Condé dont le troisième est mandat est vivement contesté et Cellou Dalein Diallo, le principal rival. Dix autres candidats font également partie de la liste des ambitieux du fauteuil présidentiel.

Un regret du scandale contre Dalein Diallo

Dans la fièvre de sa campagne, le chef de l’Etat guinéen a tranquillement poursuivi sa tournée surprise. Ceci après s’être rendu par hélicoptère dans les villes de Guéckédou, Lola et autres. Ce lundi 12 octobre 2020, il a foulé le sol de la ville forestière de Kissidougou. Une localité située au sud du pays.

C’est le stade préfectoral Jean Djibril Lènaud, très bondé de militants du RPG arc-en-ciel, qui l’a accueilli. Ses militants étaient fortement mobilisés et euphoriques pour découvrir le programme électoral de leur candidat à leur endroit.

Dans son message adressé à la population de Kissidougou, Alpha Condé a évoqué le malheureux évènement survenu à Kankan. Il s’agit du scandale contre Dalein Diallo.  C’est-à-dire l’attaque du cortège de son rival Cellou Dalein Diallo. « J’ai toujours dit à mes militants, ne jetez pas des pierres, ne barrez pas la route. Ce qui a été fait à Tokounou est regrettable », a déclaré Alpha Condé.

Prêt pour la bataille malgré le scandale contre Dalein Diallo

Malgré le regret de Condé face au scandale contre Dalein Diallo, il conserve  sa logique, Alpha Condé n’a pas manqué de revenir sur les critiques faites par ses opposants à son égard. « Nous ne sommes pas comme eux », avait-il clamé à ses militants. « La politique, c’est de communiquer son programme devant le peuple et le peuple choisit », avait-t-il rajouté.

Il est, par ailleurs, revenu sur les propos de Cellou Dalein Diallo quant à son état de santé en usant d’ironie. « Ils sont venus vous dire que le président est malade. Ceux qui veulent m’envoyer au cimetière, ils iront avant moi ! », avait-t-il martelé.

Il a, pour ce faire, invité ses militants à retirer leur carte d’électeurs. Ceci, pour triompher le 18 octobre prochain et faire de la Guinée la seconde puissance en Afrique. Il promet à ses militants un triomphe dans les urnes sans précédent pour ce scrutin en Guinée.

Lire aussi : https://linvestigateurafricain.com/afrique-du-sud-les-tensions-raciales-persistent/

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.