Politique: le RHDP apprête déjà ses armes pour les législatives ivoiriennes 2021


Politique: le RHDP apprête déjà ses armes pour les législatives ivoiriennes 2021

Récidiver l’exploit aux  legislatives ivoiriennes 2021 en . Tel est l’objectif du RHDP après son écrasante victoire à la présidentielle du 31 octobre 2020. Alors, le parti d’Alassane Ouattara se met déjà en selle pour prendre le dessus sur ses probables adversaires.

Les législatives initialement prévues pour ce mois de décembre, devraient être reportées de plusieurs mois. Selon les indications données par le président Alassane Ouattara, le scrutin législatif pourrait avoir lieu dans le courant du premier trimestre 2021. Pour préparer au mieux cette bataille, le directeur du RHDP, Adama Bictogo a rencontré les responsables régionaux et départementaux hier lundi 30 novembre.

Occuper le terrain pour les legislatives ivoiriennes 2021

Pour le camp présidentiel le temps n’est pas de tout repos. L’heure est plutôt à s’employer judicieusement pour étendre à nouveau l’influence du RHDP. Pour ce faire, les responsables du RHDP ont sillonné leurs fiefs. Il s’agit entre autres des régions du centre de la Côte d’Ivoire.

Le week-end dernier, le ministre de la Communication Sidi Touré était à Sakassou. Son collègue du Commerce, Souleymane Diarassouba lui a emboité le pas en se rendant à Yamoussoukro. Emmanuel Essis, le ministre en charge des Investissements privés s’est lui illustré à Dabou.

Préparer les législatives ivoiriennes 2021

« Qui veut aller loin prépare sa monture ». Cet adage est mis vivement en application dans le camp présidentiel. « Les mois à venir seront pour nous des mois pendant lesquels le RHDP devra occuper l’ensemble du territoire », a indiqué Adama Bictogo. Ceci dans l’unique but de consacrer la majorité parlementaire au RHDP lors des législatives ivoiriennes 2021.

Outre cela, pour Adama Bictogo, cette tournée du RHDP devra servir à exprimer de la compassion et du soutien aux victimes de violences. Principalement aux familles des personnes tuées dans les affrontements avant la présidentielle.

La réélection du président Alassane Ouattara pour un troisième mandat est toujours contestée par l’opposition ivoirienne. Aussi, le processus de dialogue en cours entamé y a quelques jours entre le camp présidentiel et le PDCI d’Henri Konan Bédié est suspendu depuis le 20 novembre dernier.

Lire aussi : CÔTE D’IVOIRE : OFFICIELLEMENT, LAURENT GBAGBO A ENTAMÉ LES FORMALITÉS DU RENOUVELLEMENT DE SON PASSEPORT DIPLOMATIQUE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *