Révisions des listes électorales en Côte d’Ivoire : désintérêt croissant des jeunes envers la politique


Révisions des listes électorales en Côte d’Ivoire : désintérêt croissant des jeunes envers la politique

Les citoyens ivoiriens éprouvent un désintérêt grandissant pour la chose politique. Selon l’ONG Indigo, cette tendance négative est largement perceptible à travers la récente révision des listes électorales opérée par la Commission électorale indépendante (CEI).

Pour garantir un processus électoral plus transparent et inclusif, la CEI procédé depuis environ un mois à la révision des listes électorales en Côte d’Ivoire. Malheureusement le processus se heurte à la réticence des populations qui y accordent que très peu d’intérêt. C’est ce que constate l’ONG Indigo bien avant l’annonce des résultats officiels issus du traitement des données. Dans le cadre de cette révision des listes électorales, la CEI est en quête de près d’un million de nouveaux électeurs.

Lire Aussi : LOCALES 2023 EN CÔTE D’IVOIRE : LA CEI S’ACTIVE

La révision des listes électorales, un excellent miroir

D’après, la révision des listes électorales a permis de prendre conscience de la nécessité d’inciter la jeunesse ivoirienne à davantage s’intéresser à la politique. « Pour nous, il faut que, on va dire l’État ivoirien, puisse mettre en place une politique ambitieuse, audacieuse, d’éducation citoyenne, d’éducation politique pour que les Ivoiriens puissent intégrer l’importance, l’intérêt pour eux, d’adhérer à la participation politique », a indiqué Arsène Konan, coordonnateur de l’observation citoyenne de l’ONG Indigo.

Et d’expliquer, « l’enjeu n’était pas très perceptible par la plupart des parties prenantes qui se disaient que cette opération était davantage pour les archives… Donc, il n’y avait pas d’enjeu immédiat ». Un certain désamour vis-à-vis de la classe politique, il y est également pour quelque chose ». Mais la jeunesse Ivorienne doit comprendre qu’elle soit s’impliquer à la chose politique. « Parce que la politique comme on le dit sous nos cieux : ou vous la faites, ou elle vous fera d’une manière ou d’une autre », exhorte Arsène Konan.

 

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.