Diplomatie: le Groupe de soutien à la transition au Mali se réunit ce lundi à Lomé 


réunion du GST-Mali

Une réunion du GST-Mali (Groupe de soutien à la transition au Mali) s’est tenue ce lundi 8 mars à Lomé. Il s’agit de la deuxième réunion du GST-Mali. Ce groupe est composé des pays membres du G5 Sahel et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). L’annonce a été faite par plusieurs sources diplomatiques. 

D’après une note du ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Togolais de l’extérieur, la réunion « fera le suivi-évaluation de la mise en œuvre des conclusions de la réunion inaugurale (et) fera le point sur l’état d’avancement des réformes politiques et institutionnelles ».

La réunion du GST-Mali, une rencontre bilan

La réunion du GST-Mali a été initiée pour avoir un point de vue global sur ce qui a été fait jusque là en ce qui concerne l’avancée de la transition malienne. « Elle fera également le point sur l’évolution de la préparation des élections générales, la situation économique ainsi que l’analyse de la situation sur les questions humanitaires, de défense et de sécurité au Mali », a-t-elle ajouté.

Le Groupe a pour principale mission de soutenir le gouvernement de transition et le peuple malien dans la mise en œuvre de la Charte de la transition et de sa feuille de route, adoptées à la suite des négociations menées sous l’égide de la CEDEAO.

Un positionnement modéré

Le GST-Mali avait tenu sa réunion inaugurale l’année dernière à Bamako, au Mali. Consacrée à la réflexion sur les priorités de la transition en matière de réformes politiques et institutionnelles, elle avait été co-présidée par l’Union africaine, les Nations Unies et la CEDEAO.

Il faut rappeler que dans ses moments troubles et difficiles à la suite du coup d’Etat, le Togo fait partie de la ligne modérée pour ce qui concerne les sanctions contre le Mali.

Lire aussi : BURKINA FASO / DIPLOMATIE: ROCH MARC CHRISTIAN KABORÉ EN VISITE DE TRAVAIL EN FRANCE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *