Côte d’ivoire : le Conseil constitutionnel confirme la réélection d’Alassane Ouattara avec 94,27% des voix


le Conseil constitutionnel confirme la réélection d’Alassane Ouattara pour un troisième mandat

En Côte d’Ivoire, comme l’on pouvait s’y attendre, la victoire d’Alassane Ouattara au premier tour de la présidentielle du 31 octobre a été validée. La confirmation de ce triomphe a été faite par le Conseil constitutionnel ivoirien ce lundi 9 novembre 2020.

Les résultats, auparavant annoncés par la Commission Electorale Indépendante (CEI), restent donc inchangés. Tous les chiffres sont conservés tels quels par le Conseil constitutionnel ivoirien. Alors, le président réélu, Alassane Ouattara a totalisé dès le premier tour 94,27% des voix. Son adversaire, Kouadio Konan Bertin (KKB), a lui obtenu 1,99% des suffrages. Les deux autres candidats Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan ont choisi de boycotter le scrutin. Cependant, le taux de participation était de 53,9%.

Une victoire sans surprise

D’après le Conseil constitutionnel, le triomphe de l’ancien président sortant Alassane Ouattara se justifie amplement. Car le boycott actif et la désobéissance civile ont fragilisé le déroulé du scrutin dans certaines localités. Alors le choix de la CEI de ne comptabiliser que 17 000 des 22 000 bureaux de vote est tout à fait raisonnable.

Outre cela, le fait pour la CEI de calculer la participation sur la base de 6 millions d’inscrits contrairement au 7,5 millions initial n’est pas illégal. Les juges se fondent donc sur la pratique électorale confirmée par la jurisprudence. C’est-à-dire l’élection présidentielle de 1995. Cette dernière était également impactée par un boycott actif.

De plus, durant la période de contentieux qui s’est achevée dimanche, aucun recours n’a été reçu par la haute juridiction.

Renforcer la paix et le vivre ensemble

Pour Alassane Ouattara, priorité doit être donnée désormais au retour de la paix en Côte d’Ivoire. « Je demande à tous nos concitoyens, dans un élan d’apaisement des esprits et des cœurs, d’œuvrer pour maintenir et renforcer la paix et le vivre ensemble », a déclaré le président.

S’agissant des opposants qui contestent depuis peu sa réélection, le président les invite à dialoguer. Il les exhorte également à surtout mettre fin à leur initiative de création d’un gouvernement parallèle. De plus, le pardon mutuel doit prendre le pas dans les différentes relations pour garantir la réconciliation.

« Je voudrais donc inviter mon aîné, le président Henri Konan Bédié à une rencontre dans les prochains jours pour un dialogue franc et sincère en vue de rétablir la confiance », a indiqué le président dans un message à la nation.

Lire aussi : PRÉSIDENTIELLE EN CÔTE D’IVOIRE : SANS SURPRISE, ALASSANE OUATTARA EST RÉÉLU À 94,27% DES VOIX

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.