Afrique de l’ouest: Lomé s’impose capitale diplomatique de Recep Tayyip Erdoğan


Afrique de l'ouest: Lomé, s'impose capitale diplomatique de Recep Tayyip Erdoğan

Ce mardi, 19 octobre 2021, Lomé la capitale togolaise, a connu une visite pas des moindres. Il s’agit de celle du président turc Recep Tayyip Erdoğan. La présence de ce dernier à Lomé est motivée par une réponse positive à la chaleureuse invitation du président togolais Faure Gnassingbé.

La rencontre entre les deux présidents constitue une occasion parfaite de renforcer la coopération entre la Turquie et le Togo. Ce développement des relations sera nettement visibles aussi bien dans les domaines économique, commercial et diplomatique. Cette visite de Recep Tayyip Erdoğan en Afrique de l’ouest-africaine, marque un important préalable au troisième sommet Turquie-Afrique dont l’échéance s’annonce à grands pas.

Lomé, un hub pour la diplomatie africaine

Outre, le tête à tête entre Faure Gnassingbé et Recep Tayyip Erdoğan, plusieurs autres éminentes personnalités ont été reçues à Lomé. C’est le cas notamment du président du Libéria, George Manneh Oppong Weah et celui du Burkina Faso, Roch Marc Christian KABORE. Tous auront à s’entretenir sur des sujets d’intérêts communs.

La tenue particulière de cette rencontre à Lomé, confirme une nouvelle fois le rôle majeur du Togo dans la diplomatie africaine. De plus, le positionnement géostratégique de premier choix de Lomé, fait de lui, une excellente porte d’entrée vers d’autres pays d’Afrique. Un grand atout dont pourrait jouir Recep Tayyip Erdoğan, qui se lance lui aussi depuis peu dans la conquête du continent africain. Erdogan au Togo

« Nous savons que le Togo se situe dans une position très stratégique, dans la région. Et avec le Togo, nous pouvons jeter plusieurs pas », a indiqué Recep Tayyip Erdoğan. L’engagement du chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé dans les questions relatives à la paix dans les pays voisins positionne le Togo comme un pays fort et important en Afrique de l’ouest.

Les récentes interventions dans la crise malienne et autres en sont une illustration forte.

Lire aussi:  PLATEFORME INDUSTRIELLE D’ADÉTIKOPÉ (PIA) : CRÉATION DE LA TOGO CLOTHING COMPANY

Plusieurs accords de coopération

A l’issue de la séance de travail entre les délégations officielles des deux pays, plusieurs accords de coopération ont été signés. Ceux-ci portent d’une part sur un protocole d’échange de terrains pour le compte des missions diplomatiques entre la république togolaise et la Turquie. D’autre part, un protocole portant sur le siège de la fondation Maarif au Togo a été signé avec la forte délégation conduite par Recep Tayyip Erdoğan.

Faure-Erdogan « Nous sommes en train de diversifier les accords commerciaux avec certains de nos partenaires traditionnels et la venue du président turc doit permettre de faciliter les flux d’investissements de la Turquie vers le Togo », a déclaré Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères. Tous ces résultats sont le fruit d’une diplomatie active en faveur du Togo. Depuis un moment, le gouvernement togolais s’est fortement illustré par une présence soutenue à Ankara.

« Je souhaite que dans un monde où malheureusement parfois les intérêts égoïstes prennent le dessus, que la solidarité et la coopération entre l’Afrique et la Turquie s’affirment davantage », a affirmé Faure Gnassingbé. « L’Afrique a entamé un mouvement vers l’intégration vers le marché uni continental. Je pense que derrière nous c’est le marché africain qui peut s’ouvrir aussi », a-t-il renchéri.

Lire aussi: MALI: LE PRÉSIDENT GOÏTA SE LANCE DANS UN SÉRIEUX BRAS DE FER AVEC LA CEDEAO

 

Sandrine A

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.