Rebasage du PIB du Togo : rendre les agrégats macroéconomiques comparables sur le plan international


Rebasage du PIB du Togo , rendre les agrégats macroéconomiques comparables sur le plan international

Les résultats de rebasage du PIB du Togo sont enfin connus. Ceux-ci ont été présentés, mardi, en conseil des ministres. Celui-ci s’est déroulé au Palais de la présidence de la République en présence du chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

Le rebasage du Produit intérieur Brut (PIB) est un processus qui consiste en un changement de l’année de base des calculs. Il consiste aussi en une application des nouvelles méthodes adoptées par la commission statistique des Nations unies. Le rebasage du PIB du Togo a été l’œuvre d’un comité crée à cet effet. Il est composé de l’Equipe de l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED) et de hauts cadres de la Présidence de la République. Des cadres de certaines institutions étatiques ont également pris part aux travaux.

Une migration justifiée

Pour se conformer aux standards internationaux, le Togo a dû revoir son système de comptabilité nationale (SCN). Il a, en effet, opté pour la migration du système de comptabilité nationale (SCN) 1993 vers celui de 2008. La démarche vise à lui permettre de rendre ses agrégats macroéconomiques comparables sur le plan international.

Le changement de système comptable national implique assurément la modification de l’année de base. Car l’année de base utilisée auparavant n’est plus adaptée pour cerner les changements actuels opérés dans l’économie. En bref, il est question de changements méthodologiques observables à différents niveaux.

L’année 2016 a donc été choisie comme année de base à partir de laquelle les données économiques seraient obtenues. Principalement en termes de détermination du PIB du Togo.

Des résultats de rebasage du PIB du Togo évocateurs

Au terme des travaux réalisés, des résultats significatifs nouveaux ont été observés. Sous le SCN 2008, le Produit intérieur brut (PIB) de 2016 est passé à 3 574,4 milliards de FCFA contre 2 618,1 milliards de FCFA sous le SCN 1993. On note donc une réévaluation de 36,5%.

Pour l’année 2017, le PIB réel est de 3 729,8 milliards de FCFA. Ce résultat correspond à un taux de croissance de 4,3%. Pour les prochaines années, notamment en 2020, le gouvernement espère atteindre un PIB estimé à 4 399,9 milliards de FCFA contre 3 322,3 sous le SCN 1993.

Les présents résultats démontrent que la réévaluation du PIB nominal a eu des incidences non négligeables sur les résultats obtenus. Les sources de données sont nettement améliorées. Elles permettent une large couverture des cibles, surtout des activités informelles qui n’étaient pas suffisamment prises en compte dans l’ancien système (SCN 1993).

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *