Présidentielle ghanéenne 2020 : les candidatures s’officialisent


presidentielle ghanéenne 2020

La présidentielle ghanéenne 2020 s’approche à grand pas. Les dépôts de candidatures  se poursuivent. Ouverte lundi 05 octobre 2020, cette phase prendra fin le vendredi 09 octobre prochain. La président sortant, Nana Akufo-Addo, qui brigue un second mandat, a déposé sa candidature, mardi. C’est en vue de la présidentielle du 07 décembre prochain. Le candidat du pouvoir (NPP) a été suivi de Jacob Osei Yeboah, un candidat indépendant. Les frais de dépôt de dossier sont fixés à 100 000 Ghana Cedis, soit environ 10 millions FCFA.

Le processus de dépôt des candidatures se déroule en respectant des protocoles sanitaires stricts, coronavirus oblige. Concrètement, explique la présidente de la commission électorale, les formulaires de candidature se trouvent uniquement en ligne. Les candidats doivent télécharger puis remplir, avant de passer au dépôt physique. Le dépôt physique, quant à lui, est réduit à une délégation de cinq personnes par candidat.

Présidentielle ghanéenne 2020, au moins 16 candidats attendus

A la date du lundi, au moins 14 partis ou formations politiques avaient téléchargé les formulaires de candidature pour se présenter à l’élection présidentielle prochaine. Trois (03) personnalités indépendantes ont également téléchargé les formulaires. Il va donc sans dire que ceux-ci vont faire partie des candidats qui iront challenger le président Nana Akufo-Addo, dont la popularité semble baissée.

L’ancien président, John Mahama du parti d’opposition NDC, est lui aussi candidat à cette élection. Ce dernier est favori, selon certains sondages. L’ex-dirigeant ghanéen, qui brigue un retour à la magistrature suprême, doit aussi déposer sa candidature.

Présidentielle ghanéenne 2020, un scrutin couplé

La présidentielle ghanéenne 2020 du 07 décembre prochain, faut-il le rappeler, est couplé avec les élections législatives. Ces dernières doivent permettre de renouveler les 275 membres du parlement ghanéen. Au sein du parlement sortant, le Nouveau parti patriotique (NPP), le parti au pouvoir, compte 169 sièges. Le Congrès démocratique national (NDC), le principal parti d’opposition, en compte 106. Aucun des deux camps n’a la majorité absolue qui est de 138 sièges.

En matière de démocratie, le Ghana est cité en exemple en Afrique. Le pays a connu plusieurs années d’alternance pacifique. La dernière en date est celle de 2016, quand le NPP sort victorieux face au NDC lors des législatives et de la présidentielle. John Dramani Mahama du NDC reconnait rapidement sa défaite, permettant une nouvelle fois au pays de connaitre une alternance pacifique du pouvoir.

Lire aussi : https://linvestigateurafricain.com/france-afrique-bientot-la-restitution-des-oeuvres-dart-africain/

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.