Bénin: le président Patrice Talon recompose son gouvernement


Bénin: le président Patrice Talon recompose son gouvernement

Le président Patrice Talon, a donné hier mardi 25 mai 2021 une nouvelle coloration à son gouvernement. Cette décision survient seulement quelques jours après son investiture à la tête du pays. Ce qui traduit une nouvelle façon d’opérer dans laquelle s’inscrit le président Patrice Talon.

En ce qui concerne la liste de son nouveau gouvernement, seulement quelques postes ont changé de détenteurs. Le nombre de portefeuilles ministériels quant à lui demeure inchangé. C’est-à-dire 23 ministres en tout.

Des départs souhaités par le président Patrice Talon

Dans la nouvelle liste du gouvernement, des changements ont été perceptibles à certains postes même si le nombre est minime. En clair trois postes ont connu des mutations. Le plus surprenant a été de constater la non reconduction d’Alain Orounla, ministre porte-parole du gouvernement. Ce dernier est désormais remplacé par Wilfried Houngbedji, ancien directeur de la communication.

Le portefeuille de l’Intérieur et de la sécurité publique est attribué à d’Alassane Seidou, ancien ministre de la Santé puis des Infrastructure ensuite de la Décentralisation. Son ancien portefeuille est donc confié Raphaël Dossou Akotegnon. Outre ces quelques changements, le président Patrice Talon a conservé la majorité de l’ancienne équipe gouvernementale.

Un climat politique encore tendu

Même si un nouveau gouvernement vient d’être instauré, beaucoup reste encore à faire pour mettre fin au climat politique tendu qui règne encore au Bénin. Car les populations s’enlisent dans un sentiment de peur et de méfiance. Alors le nouveau gouvernement doit agir avec prudence pour éviter de nouveaux clivages.

L’opposition quant à elle attend fermement que le président Patrice Talon prouve à suffisance son engagement à promouvoir la démocratie et la bonne gouvernance en revoyant ses positions. C’est-à-dire qu’il puisse ordonner la libération des opposants arrêtés. Ceci afin que le « vivre ensemble » soit restauré à travers le dialogue et la tolérance.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.