Réconciliation nationale: le président ivoirien Alassane Ouattara sort enfin de son silence


Réconciliation nationale: le president ivoirien Alassane Ouattara sort enfin de son silence

Médiatiquement éclaboussé par le retour triomphal de Laurent Gbagbo, le président ivoirien Alassane Ouattara refait enfin surface. Il s’est exprimé hier mardi 20 juillet 2021, lors de la prière de l’Aïd al Adha, à la Mosquée de la Riviera Golf. Occasion cruciale pour lui de renouer avec ses concitoyens et d’ancrer dans les esprits sa position quant à la réconciliation nationale.

Depuis le retour au pays de Laurent Gbagbo, le président ivoirien Alassane Ouattara a observé un long silence, replié dans sa tour d’ivoire. Ce repli était-il stratégique pour conserver une place de dominant sur la scène politique ivoirienne ? Au mieux, serait-ce une ruse pour analyser de long en large ses potentiels adversaires afin de cerner leur intention ? Tout porte à croire que oui.

Une contre-attaque féroce du président ivoirien Alassane Ouattara

A l’issue de la prière, le président ivoirien Alassane Ouattara n’a pas manqué de s’adresser à la nation. Son message a principalement porté sur l’union des filles et fils de Côte d’Ivoire. Ceci d’autant plus que la fête de Tabaski s’y prête bien. Alors, il a exhorté les ivoiriens à œuvrer davantage dans ce sens.

« Cette fête est une fête du rassemblement, de la paix, de la concorde. Que les étapes qui ont été entreprises pour la cohésion sociale, pour la réconciliation puissent continuer de se renforcer. Que la Côte d’Ivoire continue de vivre en paix ! », a déclaré Alassane Ouattara. Pour ce qui est de la sécurité, les ivoiriens n’ont également rien à craindre.

Par ces mots réconfortants, on pourrait déduire que le président ivoirien Alassane Ouattara reprend le flambeau. Il s’impose à nouveau et veut éviter le risque de se faire chiper la vedette par le couple Gbagbo-Bédié. Ce duo s’inscrit déjà dans la dynamique d’être les artisans de cette réconciliation nationale tant espérée par les ivoiriens.

A lire aussi:  [ANALYSE] COUPLE GBAGBO-BÉDIÉ: LES RIVALITÉS SE SONT MUTÉES EN POINT D’ENTENTE. BON SIGNE ???

Des rivalités encore persistantes

Un mois déjà que l’ex-chef d’Etat ivoirien Laurent Gbagbo est rentré à Abidjan, il s’est vite positionné lui aussi en homme de paix. Il n’a pas eu du mal à se vêtir de la tunique de la réconciliation nationale. Son mariage politique avec Henri Konan Bédié, l’ancien allié du président ivoirien Alassane Ouattara, l’exprime à suffisance. Mais le couple Gbagbo-Bédié pourrait-il réellement arriver à ses fins ?

Tout compte fait, les deux camps ne sont pas prêts à se laisser marcher dessus, ni à dépasser les antagonismes. Les vieux démons sont toujours au rendez-vous dans ce processus de réconciliation nationale. Les interventions médiatiques de ces derniers jours du camp présidentiel RHDP et le tandem d’opposition FPI-PDCI l’illustrent fort bien.

« Si Gbagbo décide d’être candidat, nous, on va demander à Alassane Ouattara même s’il doit faire 10 mandats », a laissé entendre Mamadou Touré, Ministre et porte-parole du gouvernement lors d’une tournée à Bouaké. Sur cette lancée, on est encore loin du compte de l’idéal de réconciliation et de dialogue. Les rancœurs sont encore apparentes.

Le grand dialogue national devant délier les tensions entre différentes parties est toujours attendu par les populations.

A lire aussi: RÉCONCILIATION NATIONALE EN CÔTE D’IVOIRE : SIMONE GBAGBO SE PRONONCE

 

Tony AMETEPE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.