RDC : l’état-major des armées quitte son QG du Mont-Ngaliema pour s’installer au camp Kokolo


Le président Felix Tshisekedi délocalise le QG

En RDC, le président Felix Tshisekedi vient de prendre une décision de taille. Elle concerne les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Cette décision touche particulièrement l’état-major des armées. C’est à travers un document, viral sur les réseaux sociaux, signé par Mbala Munsense Célestin, chef d’état-major général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo. Il a été demandé un déménagement de l’EMG FARDC du site de Mont-Ngaliema qu’il occupe pour s’installer au Camp Kokolo.

Aucune raison officielle n’est toutefois donnée par la présidence à ce déménagement. C’est donc une surprise en cette période de tensions entre le président Felix Tshisekedi et son prédécesseur, Joseph Kabila. Ce qui fait dire à certains que c’est pour des mobiles sécuritaires et stratégiques.

Une décision qui surprend la grande muette

La décision vient de la « haute autorité ». Elle devra être exécutée « sans faille », car « il y a urgence ». C’est ce qu’on peut lire dans un message du chef d’état-major général des FARDC, Célestin Mbala. Ce message est adressé notamment aux commandants des différentes unités concernées.

Ce qui surprend, c’est que le message ne fait allusion à aucune raison. Selon nos confrères de RFI, cette décision « a surpris plus d’un officier supérieur habitué à l’air frais du Mont-Ngaliema qui donne une vue imprenable sur le fleuve Congo ».

Mais, si l’on prend en considération les tensions entre le président Tshisekedi et son prédécesseur, Joseph Kabila, cette décision serait bien murie. Le président Felix Tshisekedi craindrait un coup d’Etat ? Même si ce n’est pas explicite, cette décision constitue la manifestation d’une méfiance.

Les raisons sécuritaires et stratégiques

A vrai dire, cette décision n’est pas prise au hasard. Le contexte politique actuel en RDC, marqué par la crise au sein de la coalition au pouvoir, en dit long. C’est d’ailleurs ce qui pousse certains à parler d’un « signe de méfiance » du président envers les hauts gradés. En effet, l’entourage du président Felix Tshisekedi assimile les hauts gradés aux proches de l’ancien président Joseph Kabila

Cet entourage de l’actuel président s’est limité à parler des « raisons sécuritaires » et « stratégiques », sans plus de détails. Par ailleurs, on évoque la militarisation du Mont-Ngaliema. Le Président Félix Tshisekedi et sa famille partagent la même colline, faute d’une résidence présidentielle officielle.

Selon un haut responsable administratif de l’état-major général, le QG de l’armée devrait être complètement évacué avant la fin de l’année. C’est désormais au camp militaire Kokolo, près du centre-ville, qu’il s’installera. Une mainmise du Président sur l’armée ? La question demeure sans réponse évidente.

Lire aussi : RDC : L’OFFENSIVE DIPLOMATIQUE DE KABILA ET LA CONTRE-ATTAQUE DE TSHISEKEDI, LA BATAILLE CONTINUE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.