Mali/Tournée diplomatique : après Accra, le président Bah N’Daw est à Lomé


Tournée diplomatique : le président Bah NDaw est à Lomé

Le président Bah NDaw, a entamé une tournée diplomatique ce jeudi matin. Après l’étape d’Accra, la capitale ghanéenne, il est arrivé ce vendredi à Lomé au Togo. C’est la deuxième étape d’une tournée régionale de six jours. Le chef de l’État malien se rendra ensuite au Sénégal et en Guinée-Bissau.

Au Ghana, en dehors de questions de coopération sous régionale, le président Bah NDaw a exprimé sa gratitude à la Cédéao. Au Togo, les deux chefs d’Etats vont raffermir les liens d’amitié.

Séjour du président Bah NDaw à Accra

Le choix du Ghana comme première étape de sa tournée se justifie à plus d’un titre. En effet, il s’agit, pour le président Bah NDaw, d’exprimer la gratitude du peuple malien à la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao). Car, le président ghanéen Nana Akufo-Addo est le président en exercice de l’institution d’intégration sous régionale.

Depuis le coup d’Etat du 18 aout qui a renversé le président IBK, la Cédéao en général et en particulier le président ghanéen se sont investis. Après avoir imposé les sanctions au Mali, l’institution sous régionale les a levées suite à la formation du gouvernement de transition. C’est tout à fait normal qu’Accra ait été choisi pour la toute première sortie officielle du président de transition, Bah N’Daw. Ceci, hors des frontières maliennes.

À Koulouba, on précise d’ailleurs que cette visite « fait suite à celle effectuée », le mois dernier, par Nana Akufo-Addo à Bamako. Les avancées du processus de transition semblent donc un sujet incontournable. La coopération bilatérale entre le Mali et le Ghana a été également au programme.

Renforcer les relations d’amitié et diplomatiques avec le Togo

Pour la suite de la tournée du président Bah NDaw, la présidence malienne indique simplement qu’il s’agit de répondre à des invitations et de « raffermir les liens d’amitié ». C’est justement dans ce cadre qu’il se trouve à Lomé dans capitale togolaise.

Même si c’est sur invitation, il faut retenir que le Togo a toujours soutenu le Mali dans ces moments difficiles. Il faut aussi souligner que le Togo est le premier pays d’Afrique francophone de l’ouest à accueillir le président malien.

Aussi, le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé appartenait à la ligne réaliste sur la question du retour du président déchu au pouvoir. Le Togo fait, en outre, partie des premiers pays à reconnaitre le nouveau gouvernement de transition. En témoigne la récente visite du ministre des affaires étrangères, le Prof Robert Dussey, au Mali. C’est véritablement le renforcement des liens d’amitié qui a motivé cette visite.

« À SEM Bah Ndaw, Président de la transition, chef d’État de la République sœur du Mali que j’ai l’honneur de recevoir ce jour, je souhaite la cordiale bienvenue au Togo ». C’est ce qu’a écrit le chef de l’Etat togolais sur son compte tweeter.

« Cette visite de travail et d’amitié, nous offre l’occasion d’échanger sur la coopération entre nos deux pays et sur les sujets d’intérêt commun dont ceux liés à la paix et la sécurité sous-régionale », a-t-il ajouté.

Lire aussi : DIPLOMATIE : ROBERT DUSSEY A TRANSMIS LE MESSAGE DE FAURE GNASSINGBÉ AU PRÉSIDENT MALIEN BAH N’DAW

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.