Présidentielle en Guinée : Alpha Condé obtient la majorité absolue


President Alpha Condé obtient la majorité absolue

Les résultats préliminaires mais quasiment complets de la présidentielle guinéenne, publiés par l’organe en charge des élections, créditent le President Alpha Condé de la majorité absolue dès le premier tour, dans un contexte de vives tensions et de contestation de la régularité du scrutin.

Avec plus de 2,4 millions des voix sur environ 3,9 millions d’exprimés, selon des résultats préliminaires publiés par la Commission électorale nationale indépendante, President Alpha Condé l’emporte dès le premier tour. Il distance Cellou Dalein Diallo qui totalise environ 1,2 million de suffrages.

Le President Alpha Condé

Portant sur 17 circonscriptions de l’intérieur en plus des 30 sur 38 déjà communiquées depuis mardi, ces résultats donnent une confortable majorité absolue à President Alpha Condé. Ces 37 circonscriptions, auxquelles s’ajoutent celles de l’étranger, bien plus réduites, représentent plus de cinq millions des 5,41 millions d’inscrits.

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) n’a pas procédé à un cumul et n’a pas déclaré de vainqueur. Mais selon l’addition des résultats des seules circonscriptions de l’intérieur (sans compter donc le vote de l’étranger), Alpha Condé l’emporte avec plus de 2,4 millions des voix sur environ 3,9 millions d’exprimés, en devançant très largement Cellou Dalein Diallo (environ 1,2 million de suffrages). Les résultats doivent, soulignons-le, encore être proclamés par la Céni et validés par la Cour constitutionnelle.

Fraude, selon Cellou Dalein Diallo

En effet, Cellou Dalein Diallo, battu par Alpha Condé en 2010 et 2015, a proclamé sa victoire lundi en invoquant le travail mené par son parti pour faire remonter les données du terrain et pour ne pas s’en remettre aux organes officiels, la Céni et la Cour constitutionnelle. Lesquels sont inféodées au pouvoir selon lui. Le camp de Cellou Dalein Diallo, qui revendique 53% des voix, a dénoncé une « fraude à grande échelle » en cours selon lui pour falsifier les résultats.

Il faut signaler que cette annonce précipitée avait causé des heurts dans la banlieue de Conakry et plusieurs villes entre partisans du candidat Cellou Dalein Diallo, principal challenger d’Alpha Condé à la présidentielle de dimanche, et forces guinéennes. Aussi, les résultats publiés jeudi soir par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) risquent d’échauffer davantage les esprits.

D’ailleurs, les affrontements se sont poursuivis jeudi à Conakry, dans les quartiers de Cosa, Nongo, Sonfonia ou encore Wanindara, mais aussi en province.

Lire aussi : Nigéria : des morts et d’énormes dégâts, la situation devient très préoccupante

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *