Togo : le port de Lomé, classé 1er port en Afrique de l’ouest et 5ème d’Afrique


Le port de Lomé, classé 1er port en Afrique de l’ouest

Après l’Awards de meilleure plateforme de transbordement reçu en 2019, le port de Lomé vient de se démarquer à nouveau. Il confirme sa suprématie sur ses concurrents en Afrique de l’ouest et challenge fortement ceux d’Afrique.

D’après le récent classement « Lloyd’s List » et « Container Management, le port de Lomé se taille la 5ème place en Afrique. La première place en Afrique est actuellement détenue par Tanger Med, qui confirme son sacre pour la troisième fois consécutive. Une prouesse réalisée avec 4,8 millions de conteneurs enregistrés accouchant ainsi une progression de +38%.

Port de Lomé, un port moderne

Le port autonome de Lomé, profond de 16,60 mètres, est le seul port en eau profonde de la côte ouest-africaine. Son troisième quai d’une longueur de 450 m est doté de 2 postes d’accostage. Il a été construit par le groupe Bolloré en 2014.

Cette potentialité remarquable lui permet aujourd’hui d’accueillir environ 7000 conteneurs de 20 pieds. Aussi, elle lui a permis de réaliser de hautes performances au cours de l’année précédente. Soit un trafic de marchandises de 22,610 millions de tonnes et un trafic conteneurisé estimé à 1,5 millions d’Equivalents Vingt Pieds (EVP).

Ces dernières années, le port de Lomé s’est résolument engagé à offrir une meilleure qualité de prestation aux usagers. Alors, une modernisation continue des infrastructures et procédures sont nettement visibles. La sécurité des installations, des transactions ainsi que des marchandises y est garantie.

Une vision en construction

Le port de Lomé poursuit inlassablement ses objectifs de développement. Il s’active jour après jour pour concourir à la réalisation du Plan National de Développement (PND). Un projet ambitieux initié par le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbe.

Il s’agirait, d’une part, de faire de la plateforme portuaire de Lomé, l’une des plus compétitives de la sous-région d’ici les prochaines années. C’est-à-dire un hub logistique de référence. Et pour cela, le gouvernement ne ménage aucunement ses efforts.

Le port de Lomé, classé 1er port en Afrique de l’ouest

L’atteinte de la réalisation de ce plan devrait générer à terme l’émergence du pays. Du coup, le Togo se positionnerait davantage parmi les destinations d’affaires prisées où il faut absolument investir. Par ricochet, le bien-être des populations serait aussi obtenu grâce à la croissance engendrée.

Lire aussi: VISION DE FAURE GNASSINGBÉ : LES 10 AMBITIONS DU PLAN D’ACTION DU TOGO POUR UNE ÉMERGENCE D’ICI 2025

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *