OADEL Togo /Consommation locale : lancement du bulletin d’information et d’éducation


OADEL Togo

OADEL Togo a un bulletin d’information. Peut-on mettre fin à l’importation du riz au Togo ? C’est la grande question à laquelle a tenté de répondre le tout premier numéro du bulletin d’information et d’éducation sur la consommation locale. Il a été édité par l’Organisation pour l’Alimentation et le Développement Local (OADEL).

Le lancement de ce bulletin a été faite ce mercredi 7 octobre 2020 à Lomé. L’initiative s’inscrit dans le cadre des activités marquant la célébration du mois d’octobre comme mois de la consommation locale au Togo. L’OADEL entend ainsi contribuer à une meilleure diffusion des informations justes et utiles sur la consommation locale. Aussi, il s’agira d’encourager les Togolais à devenir des consommateurs de produits locaux dans la durée.

Un contenu enrichissant du bulletin d’ OADEL Togo

Le Togo, tout comme certains autres pays africains, est fortement dépendant de l’importation du riz. Ce dernier est devenu aujourd’hui un produit stratégique. Pour cette raison, le premier numéro du bulletin est consacré à la filière riz au Togo. Le riz est aujourd’hui classé 3ème parmi les aliments de consommation quotidienne par la population après le maïs et le sorgho.

Le bulletin de la consommation locale informera la population sur des sujets particuliers. Pour OADEL Togo, il s’agit entre autres des thématiques liées à certaines filières jugées stratégiques pour le Togo. Le bulletin veut aussi éduquer les ménages à la sécurité alimentaire et nutritionnelle afin d’assurer la souveraineté alimentaire.

Outre les éclaircissements sur toute la filière rizicole au Togo, d’autres filières seraient également abordées. Ce sont des filières comme celle du poulet et des jus de fruits. Ceux-ci seront aussi bientôt disponibles.

Un appel à consommer davantage le riz togolais

Pour, Tata Amétoyégninou, directeur exécutif de l’ONG OADEL Togo, l’ambition derrière ce projet est d’accroitre la consommation des produits locaux. « Nous invitons les gens à mettre du prix pour acheter le riz local afin de faire vivre à la fois nos producteurs et faire circuler l’argent dans l’économie togolaise », avait-il déclaré.

Les riz proposés par les producteurs togolais sont vraiment parfumés et très riches. Alors, même si le prix du riz togolais est un peu élevé, il faudrait retenir que tout ce qui a de la qualité a un prix. En se comportant donc ainsi les mauvaises habitudes d’autres fois pourront renverser par les bonnes.

Lire aussi : https://linvestigateurafricain.com/mali-douze-personnalites-politiques-et-militaires-arretees-lors-du-putsch-sont-liberees/

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *