Echanges commerciaux : les Etats unis prônent un nouveau partenariat avec l’Afrique


Echanges commerciaux : les Etats unis prônent un nouveau partenariat avec l’Afrique

Pour renforcer ses liens économiques avec l’Afrique, les Etats-Unis adoptent une nouvelle stratégie. En ce sens, ils entendent engager un nouveau partenariat avec le continent noir. Pour ce faire, le secrétaire américain adjoint au Commerce, Don Graves, était en tournée dans la sous-région ouest africaine. Il s’est entretenu avec plusieurs chefs de gouvernements africains.

Soulignons que ce nouveau partenariat envisagé par l’administration Biden vient à point nommé. Il vient remettre à l’heure les pendules. Ceci du fait que sous l’ère Trump, les relations entre les deux continents ont été vraiment mis à mal. Alors aujourd’hui, il est plus que temps que les échanges commerciaux soient équitables surtout pour le continent. De plus, la guerre des influences entre les grandes puissances ne donne pas de répit. Par conséquent l’avenir doit se construire en inclusion de l’Afrique.

Un nouveau partenariat plus bénéfique

D’après le secrétaire américain adjoint au Commerce, l’heure est au renforcement des échanges commerciaux avec le continent. A cet effet, environ 50 milliards de dollars, seront investis en Afrique par les Etats-Unis. Mais ce nouveau partenariat prendra une allure plus profitable à tous.

« Nous voulons un partenariat basé sur le respect mutuel et sans exploitation », a laissé entendre Don Graves. Ceci dit, il est évident que l’Agoa (Loi sur la croissance et les opportunités en Afrique) n’a pas changé la donne pour de nombreux pays africains. Par conséquent d’autres manœuvres devraient servir d’appui.

Lire aussi : INSUFFISANCE DE STOCKS DE CÉRÉALES : L’AFRIQUE DE L’OUEST AUX BORDS DU CHAO

Des investissements dans les infrastructures et le secteur énergétique

Au cours de sa tournée en Afrique de l’Ouest, Don Graves a souligné quelques domaines prioritaires qui retiennent l’attention des Etats-Unis. Il s’agit entre autres, des investissements dans les infrastructures et le secteur énergétique. En ce sens, des accords ont été scellés avec plusieurs gouvernements pour la fourniture d’électricité aux ménages à travers le plan « Power Africa ».

Il en est de même avec la construction très prochaine en Côte d’Ivoire, de plusieurs hôpitaux. Quoi qu’il en soit à travers ce nouveau partenariat, les Etats-Unis entendent combler le fossé qui les sépare avec la Chine. Après l’Union européenne et la Chine, Les Etats-Unis sont le troisième partenaire commercial de l’Afrique. Par conséquent, un bond quantitatif et qualitatif est quasi nécessaire.

 

Sandrine A

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.