Niger : la réaction des autorités américaines suite à la libération de Philip Walton


Niger : la réaction des autorités américaines suite à la libération de Philip Walton

L’otage américain Philip Walton vient de recouvrer sa totale liberté. Il avait été enlevé à Massalata dans la nuit du 26 au 27 octobre dernier. Une localité située à 400 km à l’est de Niamey près de la frontière avec le Nigeria.

Le missionnaire américain avait été kidnappé dans son jardin par six hommes armés. Les kidnappeurs s’étaient emparés de lui et se sont dirigés vers la frontière du Nigéria. Sa libération a été confirmée ce samedi 31 octobre par les autorités nigériennes. C’est-à-dire par le ministre nigérien de la Défense, Issoufou Katambé. La nouvelle a aussi fait la joie des autorités américaines qui ont réagi sur les réseaux sociaux.

Une grande victoire

Face à cette libération réussie, le locataire de la maison blanche n’a pas manqué de manifester sa joie. Le président américain Donald Trump s’est exprimé sur les réseaux sociaux comme à son habitude. « Hier soir, les braves guerriers de notre pays ont sauvé un otage américain au Nigéria », pouvait-on lire sur Twitter.

Il a aussi salué cette grande victoire des forces spéciales d’élite américaine en ces termes. « Notre nation salue les soldats courageux derrière cette audacieuse opération de sauvetage nocturne », a affirmé Donald Trump. Par conséquent, le pays célèbre le retour en toute sécurité d’un autre citoyen américain.

« Nous n’abandonnerons jamais aucun Américain pris en otage », a renchéri Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine.

Un retour sain et sauf de Philip Walton

Selon Jonathan Hoffman, le porte-parole en chef du Pentagone, l’opération a été menée aux premières heures de ce samedi, dans le nord du Nigeria. Une mission délicate pour l’armée américaine qui a tout de même réussie à extirper le citoyen américain des mains des ravisseurs.

En bref, l’opération a été un franc succès et aucun mort ou blessé n’est à déplorer du côté américain. Pour le porte-parole du Pentagone, cette opération n’aurait jamais pu se faire sans la contribution des partenaires.

« Les Etats-Unis vont continuer à protéger leur peuple et leurs intérêts partout dans le monde », a tenu à rappeler Jonathan Hoffman. Philip Walton, l’ex-otage se porte bien et se trouve pour le moment entre les bonnes mains du département d’Etat.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.