Naufrage sur le fleuve Niger: une quarantaine de corps repêchés et plus de cent autres disparus


Naufrage sur le fleuve Niger: une quarantaine de corps repêchés et plus de cent autres disparus

Le fleuve Niger est encore le théâtre d’un drame. Le mercredi 26 mai, un bateau surchargé a fait naufrage, dans le nord-ouest du Nigeria. Les autorités craignent que la plupart des passagers se soient noyés. A part quelques survivants les opérations de secours ont permis de repêcher quelques corps. Les autres sont pour le moment portés disparus.

Les chavirements de bateaux sont fréquents sur les fleuves et rivières du Nigeria, surtout pendant la saison des pluies, mais celui-ci semble le plus meurtrier.

L’accident sur le fleuve Niger

Ce mercredi les autorités locales ont annoncé le naufrage d’un bateau surchargé sur le fleuve Niger dans le nord-ouest du Nigeria, Le bateau venait de l’État du Niger, dans le centre du Nigeria, et se dirigeait vers l’État de Kebbi, dans le nord. Plus de 150 personnes étaient portées disparues après le naufrage.

« La capacité du bateau était bien inférieure aux 180 passagers qu’il transportait », a déclaré aux journalistes le responsable local des Voies fluviales, Yusuf Birma. « À cette heure, seules 20 personnes ont été retrouvées vivantes, quatre mortes et les 156 restantes sont toujours portées disparues et vraisemblablement sous l’eau », avait-il indiqué.
Les recherches se sont poursuivies et ce jeudi 27 mai, les sauveteurs nigérians ont sorti une quarantaine de corps du fleuve Niger, selon lemonde.fr. « Neuf corps de plus ont été repêchés, portant à 45 le nombre de corps retrouvés. Les recherches continuent » a déclaré Abubakar Shehu, un responsable local qui supervise les opérations depuis la rive du fleuve, toujours selon le site.

Les raisons du naufrage sont surement le mauvais état du bateau en bois. En plus il transportait plus du double de passagers autorisés, selon les autorités. Il s’est cassé en deux une heure après son départ. Le navire transportait également une cargaison de sacs de sable extraits d’une mine d’or voisine, avait affirmé le responsable administratif du département de Ngaski, dans l’Etat de Kebbi, Abdullahi Buhari Wara. Le président Muhammadu Buhari a, dans un communiqué, qualifié l’accident d’« épouvantable» et a présenté ses condoléances aux familles.

Fréquence des accidents sur le fleuve Niger

Durant la saison des pluies, les chavirements de bateaux sont fréquents sur les fleuves et rivières du Nigeria, surtout durant la saison des pluies. Ces navires sont souvent surchargés et mal entretenus. Les exemples de chavirement sont légion.

Début mai un bateau surchargé avait chaviré et 30 personnes s’étaient noyées dans l’Etat du Niger. Le navire, qui transportait une centaine de personnes, s’était brisé en deux après avoir heurté une souche pendant une tempête alors qu’il revenait d’un marché. En octobre 2017, au moins 17 personnes s’étaient noyées et 26 avaient disparu après le naufrage d’un bateau transportant une soixantaine de passagers sur le fleuve Niger, dans le nord-ouest du Nigeria. Il avait heurté un tronc d’arbre dans le fleuve, dont le niveau avait monté à la suite de fortes pluies.

Le fleuve Niger, un des trois plus grands fleuves du continent, après le Nil et le Congo, est la principale voie d’eau d’Afrique de l’Ouest.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *