Mission de la CEDEAO au Mali : quatre chefs d’Etats ouest africains annoncés à Bamako


Mission de la CEDEAO au Mali , quatre chefs d’Etats ouest africains annoncés à Bamako

Une nouvelle mission de la CEDEAO au Mali est attendue. Après l’échec de sa première médiation conduite par l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, quatre chefs d’Etat de membres de la communauté seront bientôt au Mali.

La récente mission de la CEDEAO au Mali avait pour objectif de faire évoluer le statu quo et rapprocher le pouvoir et les mouvements au cœur de la contestation. A l’issue des différentes rencontres, la feuille de route proposée par la médiation recommande le maintien au pouvoir du président Ibrahim Boubacar Keita. Ce qui n’a pas trouvé un écho favorable au sein du M5 qui a rejeté en bloc cette feuille de route de la CEDEAO.

Cet échec n’a pas découragé les chefs d’Etats de l’Afrique de l’ouest dont quatre sont attendus dans les prochains jours dans la capitale malienne. Quelles sont les chances de cette nouvelle mission ? Certes, la mission est de haut niveau, mais ne présume pas de facto un succès.

Une nouvelle mission de la CEDEAO au Mali de grande envergure

Si la mission de la CEDEAO avait échoué, ce n’est pas parce que les membres de l’équipe ont démérité. Cette délégation a été mandatée par la CEDEAO avec une feuille de route. Cette feuille de route écarte toute option de démission du président Ibrahim Boubacar Keita.

C’est d’ailleurs, la question de démission, considérée comme la véritable revendication de l’opposition qui a conduit cette mission au fiasco.

Si les chances de réussite d’une médiation dépendent de la personnalité des médiateurs, on peut, sans détours, dire que cette nouvelle équipe composée des présidents Alassane OUATTARA, Macky SALL, Mahamadou ISSOUFOU et Nana AKUFO-ADDO pourrait constituer la solution.

lire aussi: https://linvestigateurafricain.com/mali-crise-politique-echec-patent-de-la-mediation-de-la-cedeao/

Il s’agit de prendre les taureaux par les cornes, car on dirait un club de présidents dont la mission est de réussir à sauver le fauteuil du président IBK et de sortir le Mali de l’impasse. Toutefois, les derniers développements font penser à une mission pas aisée à l’avance.

Une mission de la CEDEAO au mali, délicate en réalité

Selon les informations relayées par nos confrères de Jeune Afrique, Alassane OUATTARA, Macky SALL, Mahamadou ISSOUFOU et Nana AKUFO-ADDO sont attendus, le 23 juillet à Bamako, pour rencontrer Ibrahim Boubacar Keïta et les leaders du Mouvement du 5-Juin (M5-RFP), l’alliance des forces d’opposition qui réclame la démission du président depuis plusieurs semaines.

Ces quatre présidents ont-ils des propositions susceptibles de rencontrer l’assentiment des protagonistes ? IBK partira-t-il par la rue comme Blaise COMPAORE au Burkina ? Tous les regards sont, désormais, tournés vers la nouvelle mission de  la CEDEAO au Mali, une mission très délicate mais pas impossible. Attention à la moindre erreur.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *