Troisième mandat : Mimi Touré avertit Macky Sall


Troisième mandat : Mimi Touré avertit Macky Sall

Écartée du perchoir il y a quelques jours, Mimi Touré, l’ancienne première ministre multiplie les sorties. Dans une nouvelle intervention médiatique cette fois ci, elle dénonce d’ores et déjà le probable troisième mandat que voudrais effectuer le président Macky Sall. Soulignons que cette hypothèse soulève depuis peu, un grand débat au sein de la classe politique sénégalaise.

Avant de rompre avec le président Macky Sall, Mimi Touré, était tête de liste de la majorité Benno Bokk Yaakaar aux législatives de juillet. Aujourd’hui, elle endosse plutôt la casquette de députée non-inscrite à l’Assemblée. Ce changement de cap a même fait perdre au groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar sa courte majorité absolue de 83 députés.

Une éventuelle troisième candidature

Pour Mimi Touré, il est fort probable que le président Macky Sall soit candidat à la présidentielle de 2024. Car même s’il reste flou sur ses intentions, tout porte à croire qu’il se prépare pour ses échéances. Et il est prêt à tout pour se présenter même si les textes le lui interdisent.

« Tout semble l’indiquer, parce que ce qui se joue en fait, ce sont les 500 000 voix qu’aurait le Parti Démocratique Sénégalais, incarné par M. Karim Wade. Alors que lui dit qu’il ne veut pas d’amnistie, il veut une révision du procès », a-t-elle indiqué.

Selon Mimi Touré, il est étonnant de voir Macky Sall retourner subitement sa veste. Car il a longtemps clamé qui ne fera pas plus de deux mandats. Et si les soupçons d’une troisième candidature sont fondés, ce serait vraiment triste pour le pays.

Lire Aussi :  SÉNÉGAL : AMINATA TOURÉ ROMPT AVEC LE PRÉSIDENT MACKY SALL, LES MOTIFS

Mimi Touré exhorte

« Le président Macky Sall disait qu’il allait se prononcer juste après les élections d’ailleurs. Pour moi, c’était évident qu’il n’y ait aucune raison pour qu’il dise « je vais me présenter ». Aucune raison ! Il l’a dit sur toutes les télévisions, africaines, mondiales. Et puis ce n’est juste pas possible », a-t-elle rappelé.

Pour ne pas détruire la stabilité du pays, le président sénégalais est invité à revoir sa position sur l’éventuel troisième mandat. « Il a fait du très bon travail ceci dit en passant. Je ne me renierai jamais, par rapport à son bilan que j’ai défendu partout, mais bon, nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs ».

Et de préciser, « le président de la République qui est le président de l’Union africaine, doit donner le bon exemple en disant, je respecte la constitution, donc moi mon parcours en tant que président de la République s’arrêtera en février 2024 ».

 

El Professor

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.