Mali/Maintien de la Paix : des casques bleus togolais décorés à la médaille des Nations Unies


Mali/Maintien de la Paix : des casques bleus togolais décorés à la médaille des Nations Unies

Depuis les années 1990, le nombre d’opérations de paix s’est considérablement accru, tandis que l’éventail des tâches des casques bleus s’élargissait. Outre l’interposition entre les parties au conflit, les opérations peuvent notamment avoir divers objectifs. Ce sont le désarmement et la réinsertion des combattants dans la vie civile, la reconstruction des structures étatiques après le conflit, la protection des droits humains, etc. Dix mois après leur déploiement dans la région de Mopti, les Casques bleus togolais se voient distingués pour leur travail en faveur de la paix au Mali.

850 Casques bleus togolais déployés dans la région de Mopti (Mali) viennent d’être décorés. Après dix (10) mois de service en faveur de la paix, ils reçoivent leurs médailles. La cérémonie de remise s’est déroulée dans l’enceinte du camp de la MINUSMA.

Une reconnaissance de services méritoires rendus aux casques bleus togolais au Mali

C’est le Général de brigade Sadou Maiga qui a procédé à la décoration des Casques bleus togolais. Ils sont arrivés dans le cercle de Douentza en novembre 2019.

Ces Casques bleus du Togo ont eu à effectuer « 1 005 patrouilles de sécurité dans les zones à risque », a fait savoir le commandant togolais Manzama-Esso Kilimou. Il a, en outre, signalé la participation de ses éléments dans d’autres opérations militaires menées dans la région de Mopti et qui visent la protection des civils tels que « Buffalo » et « Flint ».

« Vous avez fait preuve de flexibilité et de proactivité dans les missions qui vous avez été confiées, malgré les difficultés liées au terrain et les menaces explosives comme les mines et les dispositifs explosifs de circonstance », a laissé entendre le Général Sadou Maiga dans son allocution.

Vêtus d’un béret et d’une écharpe aux couleurs des Nations unies, les 850 Casques bleus togolais se disent fiers.

Le Sergent Dambroun N’Ponisson invite les filles à s’enrôler dans l’armée

« C’est une joie pour moi d’avoir été choisie pour venir servir sous le drapeau des Nations Unies au Mali », a déclaré celle qui manipule la mitrailleuse lourde de 12,7 mm depuis 2009.

« Ne jamais hésiter à s’enrôler dans l’armée », dit-elle avant d’ajouter qu’il s’agit « d’un métier noble et d’un travail comme les autres »,

Un appel que lance Dambroun N’Ponisson aux femmes. En tout cas, elle se sent très à l’aise au milieu d’un parterre d’hommes en uniforme. Elle se réjouit que la parité hommes-femmes tant dans l’armée togolaise qu’aux Nations Unies soit encouragée.

Le 7e bataillon togolais dans la région de Mopti compte 39 femmes dont le Sergent Dambroun N’Ponisson, mariée et mère d’un enfant de 15 ans. Cette dernière s’est félicitée d’être une des récipiendaires de la médaille des Nations Unies.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.