Maghreb : les USA signent des accords militaires contre le djihadisme


Les USA signent des accords contre le djihadisme

Le Maroc et les Etats-Unis ont signé, vendredi 02 octobre 2020, un accord de coopération militaire. Cet accords contre le djihadisme vise à renforcer la lutte ainsi qu’à promouvoir la sécurité dans la région Maghrébine.

L’arrivée du secrétaire d’Etat américain à la Défense, Mark Esper, au Maroc, sonnait le glas de trois jours d’une tournée en Afrique du Nord. En effet, avant le Maroc, Mark Esper s’était rendu en Tunisie et en Algérie, au cours de la semaine. Au Maroc, cette tournée a été marquée par la signature d’un accord de coopération militaire entre le pays de l’oncle Sam et le royaume chérifien.

« Notre alliance est forte et faite pour durer », a déclaré le ministre marocain des affaires étrangères, Nasser Bourita. C’est après avoir rencontré le secrétaire d’Etat américain à la Défense, Mark Esper. Ce dernier a également rencontré des personnalités militaires et sécuritaires du Maroc. Il s’agit, notamment du chef d’état-major et du ministre délégué à la défense.

Un accords contre le djihadisme pour 10 ans

L’accords contre le djihadisme signé vendredi entre les USA et le Maroc a une durée de 10 ans. Le document a été paraphé par Mark Esper et le ministre délégué chargé de l’Administration et de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi. Ce dernier a souligné que les USA et le Maroc travaillent étroitement, « plus que jamais », dans le domaine de la sécurité.

Concrètement, cet accord ouvre la voie à une coopération dans le domaine militaire stratégique, les achats d’armes et d’équipements. Cette coopération permettra le renforcement de la formation pour les militaires marocains. Elle ouvre aussi la voie aux renseignements sécuritaires et militaires entre les deux pays. En effet, Washington souhaite s’appuyer dorénavant sur des partenaires africains fiables pour stabiliser la situation notamment en Libye et au Sahel. C’est le cas du Maroc, considéré comme un acteur majeur sur le continent par les Etats-Unis.

Premier déplacement officiel sur le continent africain

Le mercredi 30 septembre dernier, Mark Esper effectuait son premier déplacement officiel en Afrique. Et c’est en Tunisie qu’il a posé ses valises. C’est dans le cadre d’une tournée en Afrique du Nord. Le secrétaire d’Etat américain a rencontré le président Kaiis Saied, et son ministre de la Défense.

Au menu des discussions : le renforcement des liens entre les deux pays et la lutte contre les organisations terroristes. Les échanges ont également porté sur les activités de la Chine et de la Russie sur le continent africain. Et ce, alors que reprend, vendredi au Maroc, le dialogue libyen entre les deux camps protagonistes.

En Tunisie aussi, le secrétaire d’Etat américain à la Défense a signé un accords contre le djihadisme pour 10 ans avec les autorités du pays. A la suite de ces trois jours de tournée, Washington a assuré que son engagement militaire au Sahel reste intact.

Lire aussi: NIGÉRIA/TERRORISME : FACE À L’ÉCHEC SÉCURITAIRE DE BUHARI, BOKO HARAM ÉTEND SES TENTACULES

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *