Sénégal : l’opposant Idrissa Seck prêt à diriger le Conseil économique social et environnemental


Sénégal, l’opposant Idrissa Seck prêt à diriger le Conseil économique, social et environnemental

Nommé par le président Macky Sall le 1er novembre dernier, l’opposant Idrissa Seck a pris ses fonctions à la tête du Conseil économique, social et environnemental (CESE) le jeudi 19 novembre. C’était au cours d’une cérémonie officielle. Silencieux depuis sa défaite à la présidentielle de 2019, l’opposant a fini par rallier Macky Sall, son éternel rival.

Au cours de la cérémonie de prise de fonction, l’ancien Premier ministre Idrissa Seck a fait connaitre son programme. Il a promis de rendre le CESE le plus utile possible en s’appuyant sur le triptyque « humilité, ouverture et disponibilité ». Ce faisant, il rejoint la majorité tout en plaçant l’intérêt national au-dessus.

Une main tendue de Macky Sall acceptée par l’opposant Idrissa SeckSénégal, l’opposant Idrissa Seck prêt à diriger le Conseil économique social et environnemental

En prenant fonction, Idrissa Seck a justifié sa vision à rejoindre la majorité présidentielle. Ainsi, il a commencé son discours en remerciant le président Macky Sall « pour sa confiance ».

Ceci, après avoir écouté l’hymne national et avoir été décoré d’une écharpe aux couleurs du Sénégal.

Selon nos confrères de RFI, très vite, l’ancienne figure de l’opposition a répondu à ceux qui s’interrogent sur son choix de rejoindre la majorité en dirigeant le Conseil économique sociale et environnemental, institution constitutionnelle et consultative.

« Il faut agir au bénéfice des populations, il s’y ajoute que la compétition électorale de 2019 est dernière nous, le contentieux qui en est issu a été éteint par l’ouverture du dialogue national et les résultats remarquables qu’il a produits. », a-t-il déclaré.

« La nécessité crée l’exception, même en religion », s’est-il justifié, citant ainsi une sagesse du soufisme musulman.

Les questions prioritaires selon l’opposant Idrissa Seck

Plusieurs questions retiennent l’attention, car elles constituent des priorités. Il s’agit des questions de l’emploi des jeunes, l’immigration clandestine, et de l’inondation. C’est dans cette optique qu’il a annoncé de « larges concertations » à venir pour mieux étudier les causes de ces phénomènes.

Fruit de sa rencontre avec Macky Sall, Idrissa Seck a énoncé les actions prioritaires. « Le premier thème dont le président m’a entretenu, c’est l’emploi des jeunes, l’immigration clandestine », a-t-il indiqué.

« Et il a naturellement ajouté les inondations récurrentes, l’érosion côtière, la gestion des ressources naturelles, notamment pétrolières et gazières. », a-t-il précisé.

L’opposant Idrissa Seck n’a pas manqué d’appeler chaque citoyen à privilégier les sujets d’intérêt national. Chaque citoyen qui parviendrait « à réunir plus de 5000 signatures » pourrait les déposer auprès du CESE pour l’amener à s’autosaisir d’une question déterminée.

Lire aussi : SÉNÉGAL/INONDATIONS : MACKY SALL DÉBLOQUE 10 MILLIARDS DE FCFA POUR AIDER LES SINISTRÉS

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.