Les djihadistes au Niger attaquent les villages de Tchombangou et Zaroumdareye


Les djihadistes au Niger attaquent les villages de Tchombangou et Zaroumdareye

Les djihadistes au Niger attaquent Tchombangou et Zaroumdareye. En effet, les actes de terrorisme contre les populations innocentes font davantage fureur. Le weekend dernier, non loin de la frontière malienne, ces villages nigériens ont subi les attaques de groupes djihadistes.

Pour le moment, le bilan fait état de plus de 100 victimes auquel s’ajoutent des blessés et d’importants dégâts matériels. Ces dernières années, le climat sécuritaire régional s’est sérieusement dégradé. Il est marqué par une superposition préoccupante des risques et menaces. En effet, de nombreux pays de la sous-région ouest africaine sont constamment soumis à des incursions de groupes terroristes. Et le Niger n’est point épargné par ces menaces qui portent atteinte la sécurité de ses populations.

De vives représailles des djihadistes au Niger

D’après les informations recueillies auprès des populations, le drame est survenu suite à la mort de deux éclaireurs envoyés par les groupes djihadistes au Niger. Ces derniers ont vu leur incursion à moto dans le village de Tchombangou être interrompue par les groupes d’auto-défense du village. Alors les djihadistes sont venus par centaines à moto venger la perte des leurs.

« Cette attaque est un acte de répression contre la résistance que les populations ont manifesté contre les djihadistes », a laissé savoir Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur du Niger. Outre les actes barbares commis sur les populations, tous les greniers de vivres des deux villages ont également été incendiés par les djihadistes.

Les djihadistes au Niger attaquent les villages de Tchombangou et Zaroumdareye

Une meilleure protection contre Les djihadistes au Niger

Selon Alkache Alhada, pour assurer une meilleure protection des habitants de la localité, des mesures seront déployées. Il s’agit en l’occurrence de l’installation d’une compagnie militaire Nigérienne dans la zone où a été commis le massacre. Ceci afin de protéger les populations restantes. Les forces spéciales de l’opération Almahaou se sont dépêchées dans la zone pour rechercher et neutraliser les auteurs de cette tuerie.

« Je voudrais au nom du peuple nigérien et en mon nom propre adresser nos condoléances les plus émues aux populations de Tchombangou et Zaroumdareye, suite à l’attaque lâche et barbare de leur village », a déclaré le président Mahamadou Issoufou. Et de rajouter « que l’âme des disparus repose en paix et prompt rétablissement aux blessés ».

Lire aussi : PRÉSIDENTIELLE ET LÉGISLATIVES AU NIGER : BILAN DE LA MISSION DE LA FRANCOPHONIE

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.